Un indice quant au futur à court terme de Michael McCarron

Michael McCarron a disputé la saison dernière sa quatrième année professionnelle. Il a passé la saison complète à Laval, ne disputant que 32 des 76 rencontres du Rocket. McCarron a été opéré il y a quelques mois à l’épaule, une articulation qui l’embêtait depuis quatre ans.

À 24 ans, McCarron sera bientôt à la croisée des chemins. S’il ne l’est pas déjà…

Après avoir refusé de signer son offre qualificative en juin/juillet, McCarron a espéré recevoir une offre de contrat à un seul volet durant l’été 2018. Elle n’est jamais venue… et il a dû accepter de signer un petit contrat qui ne lui rapportait que 70 000 $ dans la AHL (là où il a passé toute l’année).

Ce n’est pas beaucoup quand tu as obtenu un boni de près de 100 000 $ lors de tes trois premières années de contrat et que tu jouais aussi par séquences dans la LNH…

Marc Bergevin et le Canadien ont jusqu’au 25 juin pour décider s’ils souhaitent déposer une offre qualificative à McCarron. S’ils le font, ce sera un contrat d’un an qui lui rapportera 917 831 $ dans la LNH… mais encore un petit salaire s’il se retrouve dans la AHL.

Est-ce que Marc Bergevin a envie de poursuivre le test McCarron? Peut-être?

Est-ce que McCarron est rendu à évaluer ses options en Europe? Je ne pense pas.

On a appris il y a deux semaines que Wade Arnott, l’agent de McCarron, avait prévu discuter de l’avenir de son client avec Marc Bergevin le 21 juin. C’est vendredi, ça…

Eh bien, un petit indice tend à nous démontrer que Michael McCarron pourrait bel et bien disputer une autre saison avec le Rocket.

McCarron est actuellement le représentant du Rocket au meeting de la Professionnal Hockey Players’s Association (PHPA) qui se tient actuellement sur la côte-est floridienne. #WaltDisney


(Crédit: Instagram)

La PHPA, c’est l’Association des joueurs de la Ligue américaine et de la ECHL.

Pourquoi assisterait-il à un tel meeting s’il avait l’intention de jouer dans un autre circuit l’an prochain?

À noter que les équipes et la ligue tiennent aussi un important meeting cette semaine (à Charlotte). La convention collective viendra à échéance le 31 août dans la Ligue américaine.

McCarron a connu une bonne (demi) saison en 2018-19, récoltant 21 points en 32 matchs, et ce, malgré les difficultés de son équipe (encore). Il ne portait pas de « A » sur son gilet.

Il devra passer par le ballottage afin de rejoindre le Rocket et il aura droit à l’arbitrage s’il reçoit une offre qualificative qui ne lui convient pas.

Selon vous, McCarron sera-t-il encore avec l’organisation dans quelques semaines?

En rafale

– Sébastien Bordeleau, jadis entraîneur-conseiller chez le Canadien, a été nommé entraîneur du développement chez les Predators.

– Jacob Trouba voulait retourner aux États-Unis pour sa fiancée qui étudie pour être docteur aux États-Unis. Oui, les femmes des joueurs sont importantes dans leur processus décisionnel…

– La LNH et l’Association des joueurs se rencontrent aujourd’hui pour notamment décider du prochain plafond salarial. Selon Bob McKenzie, les joueurs pourraient voter pour une plus mince augmentation que prévu (en fonction de l’escrow)… et le plafond pourrait être entre 81,5 et 82 millions $. Ce serait l’une des plus petites hausses depuis l’instauration de la nouvelle convention collective… et une catastrophe pour certaines équipes comme les Leafs.

– Jan Kovar prendra la direction de la Suisse.

– Le nouveau directeur sportif global du Bologne FC et de l’Impact sera basé en Italie. Un directeur sportif local (recherche à l’interne et à l’externe présentement) sera nommé prochainement chez l’Impact. Il faudra s’attendre à plus de prêts entre Bologne et l’Impact.

– Est-ce que les joueurs des Raptors riaient de notre Premier ministre? [CDP]

PLUS DE NOUVELLES