Un deux-de-trois entre le Canadien et les Maple Leafs?

Plusieurs n’y croyaient pas – et n’y croient toujours pas, mais une entente serait imminente entre la LNH et l’Association des joueurs quant au retour du hockey cet été. Si le scénario à 24 équipes qui reprennent leurs activités semble avoir été mis de l’avant, on ne sait toujours pas comment il se matérialiserait concrètement. Plusieurs scénarios sont encore étudiés et les parties impliquées devraient passer au vote cette semaine.

Ce qui semble être clair par contre, c’est que huit équipes se qualifieront officiellement pour les séries et 16 autres devront disputer un deux-de-trois ou un trois-de-cinq pour une place dans le tableau éliminatoire principal de 16 équipes.

Les Red Wings, les Sénateurs, les Sharks, les Kings, les Ducks, les Sabres et les Devils devraient donc patienter à la saison prochaine avant de jouer leur prochain match. Pas un scénario optimal pour la LNH avec les trois équipes californiennes écartées, mais bon, il n’y a aucun scénario qui ne fait pas de perdants…

Ces sept équipes, ou peut-être les cinq pires d’entre-elles au classement actuel, auraient une chance de remporter la loterie et d’ainsi repêcher Alexis Lafrenière. Les Red Wings serait grands favoris.

Mais alors que certains voient les 12 meilleurs équipes de l’Est reprendre dans une ville et les 12 meilleures équipes de l’Ouest dans une autre ville – directement en séries -, Scott Burnside de TheAthletic croit à un autre scénario, lui.

Les six meilleures équipes de chaque division se disputeraient d’abord un tournoi de type round robin de cinq matchs (une rencontre contre chaque équipe de sa division). Les Rangers seraient alors prêtés à la division Atlantique puisque sept équipes de la division Métropolitaine reprendraient leurs activités (et seulement cinq de l’Atlantique).

Un camp d’entraînement d’environ trois semaines débuterait vers la fin du mois de juin ou au pire, au début du mois de juillet. La phase préliminaire (round robin) aurait donc lieu en juillet et durerait une dizaine de jours. Les points acquis durant ce tournoi seraient alors ajoutés au classement actuel de chaque division. Ensuite, on utiliserait les pourcentages de points par match pour déterminer les deux meilleures équipes de chaque division, qui passeraient directement au tableau principal. Les quatre autres équipes se disputeraient alors un deux-de-trois (3 vs 6 et 4 vs 5) pour une place officielle en séries, au cours desquelles des traditionnels quatre-de-sept seraient alors disputés.

Alors que l’on s’attend depuis quelques jours à voir le CH affronter d’entrée de jeu les Penguins si l’action vient à reprendre dans la LNH, le scénario de Scott Burnside signifie autre chose pour le CH et ses partisans. Les probabilités suggèrent plutôt un deux-de-trois entre le Tricolore et les Maple Leafs.

(Crédit: TheAthletic (via HabsolumentFan))

La rivalité Toronto – Montréal apporterait certes sont lot d’enthousiasme envers ce scénario de reprise! Dommage que les matchs seraient disputés ailleurs qu’à Toronto et Montréal…

Le CH, qui n’avait plus aucune chance de faire les séries lorsque la COVID-19 a forcé la suspension des activités dans la LNH, pourrait nous faire vivre de superbes émotions et se classer pour le tournoi éliminatoire régulier. Quoi que les puissants Maple Leafs – en santé, en plus – ne seront pas faciles à éliminer…

Surtout sans Kovalchuk, Scandella, Cousins et Thompson…

Les choix au repêchage acquis dans ces transactions-là n’aideraient par la cause du CH à court terme. Et le fait de devoir abandonner l’idée de repêcher parmi les trois premiers ferait mal au Tricolore.

À noter que Romanov et Kotkaniemi ne devraient pas pouvoir participer à un tel tournoi. L’un pour des raisons contractuelles et l’autre, de santé.

En rafale

– Les joueurs de l’Impact sont presque les seuls à ne pas pouvoir s’entraîner de façon individuelle et volontaire dans la MLS.

– L’Union de Philadelphie a même décidé de se déplacer au Maryland afin de reprendre l’entraînement individuel. Est-ce que c’est ce qui attend l’Impact?

– Pas sûr de ça, moi…

– On avance en Angleterre…

– Effectivement, les joueurs marginaux risquent d’être davantage touchés par cette crise de la COVID-19 que les joueurs étoiles. Rappelons que dans la LNH, on s’attend à ce que les joueurs de quatrième ligne touchent presque tous moins d’un million $ pendant quelques années

PLUS DE NOUVELLES