Un Danault, ça pourrait valoir entre 5,5 et 6,5 millions de dollars

Tous les Québécois sont en train de s’attacher à Phillip Danault et ceux-ci réalisent de plus en plus que le numéro 24 de la Sainte-Flanelle est plus qu’un 3e centre. Chez le Canadien, à l’instar de son coéquipier Brendan Gallagher, il montre le chemin à suivre pour gagner. Comme Ron Fournier l’a indiqué sur les ondes du 98,5 FM, Danault et Gallagher ont, à leur façon, élevé leur jeu match après match, étant de loin le meilleur duo de l’équipe à l’attaque.

Ron, aussi coloré soit-il, donnerait une petite médaille de mérite à Danault : Merci d’avoir permis à cette équipe-là d’avoir retrouvé le nord. Si j’utilise une expression que j’emploie régulièrement, ces deux gars-là sont des cr*** de vrais. Point.

Cela dit, Mario Langlois et Fournier ont osé jaser de la valeur de Philip Danault, qui jouera sa dernière année de contrat en 2020-21. Le 1er juillet 2021, il pourrait devenir libre comme l’air (UFA). Il reste encore suffisamment de temps, mais s’il testait le marché, il pourrait certes empocher le gros lot. Mine de rien, selon Fournier, il est le plus courtisé chez le Canadien de Montréal et, évidemment, il n’est pas disponible.

Danault est très très bon. Des clubs le voudraient sur un 3e trio… Imaginez. Danault sur une 3? Bref, le Québécois s’améliore sans arrêt et c’est pour cette raison que Fournier suggère que Danault termine sa carrière à Montréal, même si dans trois ans, il devient le centre numéro trois. La question qui tue, donc : Ça vaut combien un Phil Danault?

Ça vaut autant que Domi pour Fournier, et plus, pour Langlois. Langlois parle d’une valeur entre 5,5 et 6,5 millions de dollars. Alors que Fournier s’est contenté d’indiquer que Danault valait un peu plus que les comparatifs. Un joueur de centre rapide, excellent dans les cercles, possédant un excellent sens du hockey, bon sur 200 pieds et aussi travaillant que Brendan Gallagher, ça vaut combien selon vous?

En rafale

– Ces joueurs ont clairement besoin de support en ce moment.

– Ce sera une joute difficile pour le Rocket de Laval.

– Quelques détails importants au sujet du dossier Kovalchuk.

– Quand des joueurs se taquinent, c’est signe que ça va mieux.

– Ça deviendra officiel lundi.

PLUS DE NOUVELLES