Un contrat de six ans (et plusieurs millions $) pour Brett Kulak?

Les statistiques ont leurs limites. On l’a encore remarqué avec la mode de tout décider en fonction des stats avancées il y a quelques années dans la LNH.

Hier matin, un calcul de probabilités et de comparaisons entre plusieurs sujets (ici des joueurs) en est venu à la conclusion que Jordie Benn devrait signer une prolongation de contrat de 4 ans… à un salaire annuel d’un peu plus de 3,5 millions $.

Autant la durée du contrat que le montant du salaire sont trop gros et ce, aux yeux d’à peu près tout le monde. #Consensus

Mais un lecteur m’a fait remarquer que les experts et les modèles mathématiques de Evolving Hockey estimaient aussi la valeur de Brett Kulak à 3,7 millions $ par saison… sur une durée de 6 ans! Je répète 3,7 millions $ durant 6 ans!

Ai-je besoin de vous rappeler que Kulak a été obtenu en retour de Rinat Valiev et Matt Taormina l’automne dernier?

Qu’il touchait un salaire de 900 000 $ la saison dernière?

Qu’il a disputé une partie de la saison à Laval?

Oui, Kulak a connu une superbe campagne (6 buts, 11 mentions d’aide, 17 points, plus-12)…

Oui il a été très bon, autant sur la 2e que la 3e paire…

Mais non, il ne mérite pas de signer un contrat de 22,3 millions $. Pas encore, du moins…

Kulak est un défenseur de profondeur qui peut être utilisé sur la 2e paire en cours de saison (durant des blessures par exemple). Mais il ne doit pas être payé comme un défenseur top quatre (ce qu’il n’est pas).

On a ici un autre exemple de pourquoi il ne faut pas se fier uniquement sur les chiffres pour décrire et comprendre la réalité. Sinon, ça peut te forcer à donner beaucoup trop d’argent à un défenseur de profondeur.

Et je ne parle pas de Karl Alzner ou Josh Gorges ici…

J’espère que Brett Kulak sera de retour avec le Canadien en septembre… mais puisqu’il sera RFA, qu’il n’aura pas droit à l’arbitrage et que son offre qualificative sera de 945 000 $ (pour une saison), je ne vois pas comment on pourrait voir Marc Bergevin lui faire signer un contrat de 6 ans à plus de 22 millions $. Les nerfs (ou les moteurs), papillon…

En rafale

– On ne peut tout simplement pas ne pas souhaiter de Coupe à Joe Thornton…

– Brad Marchand continue de se moquer des journalistes.

– L’intelligence de Nick Suzuki peut faire rêver plusieurs partisans du Canadien.

– Et le style de jeu de son frère cadet fera aussi rêver de nombreux fans en juin.

– Quelle histoire! Marshaw Lynch a voulu être payé… en 25 sous!

PLUS DE NOUVELLES