Un changement de position qui fait jaser

Lorsque les Penguins de Pittsburgh ont mis le paquet afin d’acquérir Derick Brassard, ils n’avaient qu’un objectif : combler le vide causé par le départ de Nick Bonino sur le marché des agents libre.

La formule de Jim Rutherford de compter sur trois bons centres et de distribuer le talent offensif sur ses trois premiers trios avait fait ses preuves. L’état-major des Penguins croyait donc que muter Kessel à Brassard au sein d’un troisième trio leur permettrait de mettre la main sur une troisième coupe Stanley consécutive.

Rien ne s’est passé comme prévu. On dit que Kessel n’a vraiment pas apprécié son excursion au sein du troisième trio avec Brassard. Le Gatinois n’a finalement amassé que 4 petits points en séries éliminatoires…

Devant ce constat d’échec, les Penguins ont décidé d’apporter un changement au rôle de Brassard, qui évoluera désormais à l’aile.

C’est d’ailleurs le principal intéressé qui en a fait l’annonce à RDS.

Qu’est-ce qui peut bien expliquer ce changement soudain chez les Penguins qui désiraient miser sur un excellent premier centre?

A-t-on simplement été trop déçu de l’apport de Derick Brassard, au point de lui préférer Riley Sheahan ou Matt Cullen? Disons que ça serait l’illustration d’une impatience remarquable.

Peut-être qu’on se dit plutôt à Pittsburgh que la présence de Brassard à la gauche de Malkin ou Crosby permettra à l’attaque de s’améliorer. Après tout, plusieurs informateurs ont témoigné du fort intérêt des Penguins envers certains ailiers…

L’idée n’est pas forcément bête. Pensons simplement à Claude Giroux qui a explosé en compagnie de Jakub Voracek et de Sean Couturier après une transition du centre à l’aile. Parfois, pour les centres qui ne sont pas dominants en défensive, un changement de position ne peut qu’être bénéfique.

Dans tous les cas, il faut croire qu’il y a un trou quelque part dans l’alignement offensif des Penguins aux yeux de leurs dirigeants.

Si l’équipe déplace Brassard du centre, car elle est déçue de ses performances, elle cherche probablement à acquérir un troisième centre afin de le remplacer. On doute que l’organisation offre un vote de confiance à Riley Sheahan sans motifs valables…

Si cette permutation n’est que pour fortifier l’équipe à l’aile, c’est qu’on croit posséder une réelle faiblesse à cette position. Dans ce cas-là, on peut croire qu’un échec de Brassard à cette position mènera Jim Rutherford à mettre les bouchées doubles dans son magasinage.

Chose certaine, si l’équipe connaît un mauvais départ, il faut s’attendre à quelques mouvements de personnel. Avec de gros canons comme ceux qu’ils possèdent, les Penguins doivent viser le gros trophée chaque année.

En Rafale

– Bravo Carey!

– Ils y étaient presque.

– Vladimir n’est pas parfait (apparemment)…

– Étienne Marcoux a hâte au début de la saison.

https://www.instagram.com/p/BlvtKCQjNf2/?utm_source=ig_embed&utm_campaign=embed_loading_state_control

– Il faut faire attention aux questions que l’on pose à M. Brady.

PLUS DE NOUVELLES