Un candidat potentiel pour une 2e offre hostile

Sebastian Aho a reçu une offre hostile en provenance des bureaux du Centre Bell. Marc Bergevin a agi d’audace et certains de ses homologues devraient peut-être en faire autant. Comme Bergevin l’a souligné lors de son point de presse, la CBA indique clairement qu’une proposition dirigée vers un agent libre avec compensation est pleinement légale. Une loi non écrite, un moment donné, écrivez là ou foutez là aux oubliettes.

Bon, cela dit, qui sera le prochain élu (celui qui recevra une offre hostile après Sebastian Aho)? Selon Pierre McGuire, le prochain qui pourrait recevoir ce type d’offre se nomme Kyle Connor et appartient aux Jets de Winnipeg. Connor demeure une sélection de premier tour de l’encan 2015 et lors des deux dernières campagnes, il a atteint le plateau des 30 filets, soit respectivement 31 et 34. L’ailier gauche de 22 ans s’est démarqué davantage en 2018-19 grâce à une récolte de 66 points en 82 joutes. Ça, c’est 16 points (et quatre buts) de plus que Patrik Laine pour le même nombre de matchs.

Un autre candidat pour une offre hostile. – Capture d’écran YouTube

Connor demeure un joueur dynamique, fluide dans ses déplacements, tout en affichant une vitesse de pointe très étonnante, ce qui fait de lui une pièce redoutable à partir de la zone centrale. Un individu perfectionniste qui tente toujours de réaliser le bon jeu ou de trouver une méthode pour que la lumière rouge scintille à la suite de tir menaçant. Par contre, ce qui me charme le plus chez lui demeure son niveau de compétitivité très élevé. Ça, ça attire les regards.

On me dit également qu’il est un type très respectueux, un low profile… à la limite timide. 

Même s’il est considéré comme le prochain candidat à recevoir une offre, ne croyez pas que Bergevin se risquera une seconde fois… Il a osé avec Sebastian Aho, donc il ne devrait pas faire preuve d’autant d’audace avec Kyle Connor. Avec le recul, est-ce que Marc Bergevin aurait dû sélectionner Connor pour son offre audacieuse? Quoique la relation entre Kevin Cheveldayoff et lui semble trop bien pour créer un malaise.

En rafale

– Les chances pourraient changer si un joueur d’impact s’amène à Montréal.

– Ça, c’est très cocasse. L’erreur est humaine et il faut en rire.

– Ce texte-là me rejoint vraiment.

– Ayoye!

PLUS DE NOUVELLES