Un attaquant productif des Maple Leafs aurait refusé deux offres de contrat

Je suis en train de booker mes vacances pour l’été et je me rends compte qu’avec la job, l’horaire de travail de ma conjointe, le soccer de fiston et la danse de la petite, il est difficile de trouver des trous dans le calendrier afin de partir quelques jours loin de la ville.

Bref, un gros été m’attend.

Quand on se compare, on se console, disent certains. Alors quand je me compare à Kyle Dubas, je me console.

Le DG des Maple Leafs devra prendre plusieurs décisions importantes.

1. Que fait-il avec son entraîneur-chef Mike Babcock? Ce dernier possède encore quatre années de contrat à un salaire de 6,25 millions $. Mais il ne semble pas toujours être sur le même diapason que Dubas… Et de son meilleur joueur Auston Matthews. Babcock devrait rester, mais Dubas devra trouver un moyen que ça fonctionne.

2. Que faire avec Ron Hainsey et Jake Gardiner, deux défenseurs admissibles à l’autonomie complète? Même question avec Martin Marincin et Tyler Ennis…

3. Comment profiter au maximum du repêchage amateur? Repêcher le meilleur joueur disponible? Repêcher par position? Échanger des choix?

4. Doit-il échanger Nazem Kadri ou non? Et William Nylander?

5. Mais surtout, comment manœuvrer avec ses agents libres avec restriction? Mitch Marner, Kasperi Kapanen et Andreas Johnsson seront tous RFA le 1er juillet prochain s’ils ne signent pas de nouvelle entente.

Marner et Kapanen ont joué la dernière année de leur contrat d’entrée dans la LNH. Dubas pourrait tout simplement leur imposer de signer leur offre qualificative ou de rester chez eux…

Il pourrait aussi ne leur offrir qu’un contrat pont

Mais il a tenté le coup avec William Nylander. On a vu où ça l’a mené? #Distraction #ContratÀLongTerme

Kyle Dubas est un peu comme Marc Bergevin. Il refuse de suivre la logique derrière l’allégorie des grosses roches (régler les dossiers prioritaires et importants en premier).

Il aurait à nouveau tenté de mettre sous contrat l’attaquant suédois Andreas Johnsson en février, mais sans succès. Le clan Johnsson aurait refusé des offres de 2 ans/2,1 millions par saison et de 4 ans/2,6 millions $.

Ce n’est jamais bon signe lorsque des détails aussi précis concernant des négociations viennent à sortir publiquement. L’un des deux partis est clairement irrité de la situation…

Johnsson a récolté 43 points (dont 20 buts) cette saison. Pourquoi accepterait-il la moitié du salaire de Nazem Kadri ou le tiers de celui de Nylander? Surtout que Johnsson est très fiable défensivement aussi…

Chaque gros contrat offert par un DG crée une échelle salariale et des comparaisons précises pour les autres joueurs de son équipe.

Dubas aura donc beaucoup de difficultés à faire fitter tout ce beau monde-là sur sa masse salariale l’an prochain. Il a un peu moins de 9 millions $ de lousses afin de signer Marner, Gardiner, Johnsson, Kapanen et compagnie. Quelqu’un devra partir, mais qui? Kadri? Nylander?

Si jamais Marc Bergevin songe à faire une offre hostile, Johnsson doit être une réelle possibilité. Un contrat à un salaire d’environ 3,7 millions $ par exemple ne coûterait qu’un choix de deuxième tour au Canadien (en compensation). C’est un pensez-y bien, non?

Johnsson, 24 ans, produira encore des points l’an prochain. Mais est-ce que ce sera à Toronto?

Rappelons que Johnsson aura droit à l’arbitrage cet été, si les négociations avec les Leafs ne débouchent pas.

En rafale

– Kasperi Kapanen serait ouvert à signer un contrat pont, lui.

– Ce jeune partisan de Matt Duchene est adorable!

– Il y a plusieurs bonnes questions ici…

– Des nouvelles de l’Impact.

PLUS DE NOUVELLES