Un 1er but en séries pour Caufield devant sa famille (et Brian Savage)

Cole Caufield a été l’unique marqueur des siens hier soir à Vegas. Il a logé la rondelle derrière Marc-André Fleury alors qu’il se trouvait dans le spot qui lui a été si bénéfique au Wisconsin (NCAA). À noter que Caufield avait raté le filet du même endroit quelques secondes plus tôt. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne brise la glace, tellement il provoque des choses sur la patinoire présentement…

Caufield n’a pas mis de temps à s’adapter au hockey professionnel (quatre points en deux matchs avec le Rocket), puis à la LNH. Il a déjà 10 points en 20 matchs (totaux) dans le circuit Bettman.

Le kid n’a que 20 ans, il ne mesure que 5’7… mais il déborde de talent. Et pas juste pour la mettre dedans! Ceux et celles qui croient encore que Caufield est un joueur unidimensionnel peuvent aller se rhabiller…

Hier soir, Caufield a été le meilleur attaquant des siens. Et probablement le meilleur joueur qui ne porte pas de jambières…

Et il jouait un premier match professionnel devant sa famille, qui n’avait jamais pu venir le voir jouer au Canada en raison de la COVID-19 et des restrictions imposées par le gouvernement canadien. On a pu voir son père et sa mère TELLEMENT heureux, après avoir autant investi/sacrifié pour permettre à leur fils de vivre son rêve.

Ironie du sort, tout indique que Brian Savage, ancien marqueur prolifique du CH, était assez dans la rangée devant les Caufield…

Brock, le frère de Cole avec qui il a joué à l’Université du Wisconsin, était aussi dans l’aréna à Vegas… et il portait un t-shirt Goal Caufield. Quels beaux moments captés par les caméras!

Caufield a indiqué après la rencontre que ça avait été très spécial d’enfin pouvoir jouer devant ses parents.

Et comme si ce n’était pas déjà assez, CC a encore eu droit au support de nul autre que JJ Watt sur Twitter, un ancien de l’Université du Wisconsin lui aussi.

Dire que Caufield a été laissé de côté lors des deux premiers matchs de la série face aux Maple Leafs…

Il ne faut plus jamais que ça arrive. Le Canadien a plusieurs problèmes à solutionner, mais son jeune attaquant de 20 ans n’en est pas un. Vraiment pas!

En rafale

– La nécessité d’écouter la science, c’est ça?

– L’ancien capitaine du Canadien est heureux à Vegas.

– Drôle de séquence…

– Fini le MTS Center à Winnipeg…

– Les Sénateurs font encore les choses tout croche, refusant à l’un de leurs adjoints/associés d’être interviewé pour un poste d’entraîneur-chef.

– Une photo qui a de quoi rassurer.

PLUS DE NOUVELLES