Tyler Toffoli aime le jeu de Cole Caufield en séries

Depuis que Cole Caufield a fait ses débuts en séries, il fait du bon travail. Non, le jeune homme n’a pas encore trouvé le fond du filet, mais ça ne saurait tarder de la manière dont il joue.

Parce que oui, le jeune homme crée des chances de marquer malgré tout. Il est créatif avec la rondelle et a ses chances.

Le problème? Il n’est plus dans la NCAA et il doit adapter son jeu en conséquence. Exemple? Cette semaine, il était devant le filet et a trop attendu pour tirer. Le jeu s’est refermé et il n’a pas pris un lancer de qualité.

Mais ça viendra.

S’il y en a un qui n’est pas inquiet, c’est Tyler Toffoli. L’ailier gauche du trio complété par Nick Suzuki semble bien conscient du fait que les trois gars forment le trio offensif du CH et qu’ils doivent produire.

Mais est-ce qu’il veut mettre la pression sur les épaules du kid? Non.

Toffoli est bien conscient que l’Américain a un bon tir et il parle comme un gars qui aimerait le voir tirer un brin plus souvent.

Ne comptez cependant pas sur lui pour lui dire de tirer plus. En conférence de presse, Toffoli a affirmé ne pas vouloir lui dire quoi faire parce qu’il aime la manière dont il joue.

Je comprends ce que Toffoli veut faire. Mais d’un autre côté, pourquoi ne lui dit-il pas?

On sent que Caufield est un gars qui respecte beaucoup la hiérarchie – et c’est Toffoli lui-même qui l’a dit au moment où il a affirmé que le #22 avait un certain « it factor » en lui. Pourquoi ne pas parler à Caufield, donc?

Le but d’avoir des vétérans, c’est pour mettre les jeunes à l’aise. Je suis persuadé que Caufield aimerait se faire de faire confiance à son tir et d’en profiter un brin plus.

Ce n’est pas un hasard si, en prolongation face aux Leafs, Caufield a passé (à Suzuki) au lieu de tirer. C’était le bon jeu à faire, mais il serait intéressant de voir Caufield avoir confiance en son tir. Ça pourrait faire toute la différence.

En rafale

– La danse des séries.

– Ça bouge dans la Q.

– Un élément important.

– Un joueur adverse se blesse et l’équipe a du respect pour l’athlète malgré le fait qu’il ne porte pas le même chandail? Les Jets auraient des choses à apprendre d’un simple club des mineures du baseball.

– Le gérant des Red Sox supporte les Bruins… même s’il ne suit pas le hockey.

PLUS DE NOUVELLES