TVA Sports : les cotes d’écoute sont désastreuses et l’avenir de la station est en péril

Vous vous en doutez. Le milieu des médias sportifs québécois en mange une claque en 2020.

La pandémie a fait chuter les cotes d’écoute de façon importante – difficile d’aller chercher des auditeurs/téléspectateurs/lecteurs lorsqu’il n’y a pas de hockey au Québec – et les revenus publicitaires ont donc énormément été diminués.

Et comme avec chaque tempête, les plus solides et les plus forts/en santé passent beaucoup mieux à travers la crise. Ils sont atteints par celle-ci, mais ne s’effondrent pas. Les maisons les mieux construites passent toujours mieux à travers des ouragans que les petites huttes sur la plage.

Où est-ce que je veux en venir avec tout ça?

Les cotes d’écoute sont désastreuses présentement chez TVA Sports et même si la chaîne a supprimé 17 emplois, elle n’est probablement pas au bout de ses peines.

(Crédit: TVA Sports)

Entre janvier et juin 2019, environ 25 000 personnes regardaient en moyenne par minute l’émission quotidienne JiC sur les ondes de TVA Sports. À l’automne 2018, on avait sensiblement les mêmes chiffres.

Un an plus tard, JiC se situait aux alentours de 30 000 personnes, atteignant parfois le plateau des 40 000 personnes en moyenne par minute.

Mais présentement, c’est la catastrophe. Entre le 3 et le 16 novembre, l’émission a attiré entre 4 000 et 18 000 spectateurs en moyenne à la minute.

Jean-Charles Lajoie a beau avoir un fan base en quantité impressionnante, il ne peut quand même pas couvrir le CH sans qu’il y ait d’action chez le CH sans que ça se répercute sur ses cotes d’écoute.

Mais là où la drop fait le plus mal pour TVA Sports, c’est en fin de soirée.

Les gens sont TRÈS peu nombreux à actuellement regarder l’émission Dave Morissette en direct. Il faut dire que si tu ne passes pas ta soirée devant ta télé à regarder du sport en direct, il y a de bonnes chances que tu ne passes pas ta fin de soirée devant ta télé, à regarder une émission qui parle de sport…

Toujours entre le 3 et le 16 novembre, les gens ont été en moyenne entre 1 000 et 16 000 à regarder Dave Morissette et ses invités. Le 10 novembre, ils étaient moins de 1 000 à chaque minute devant leur téléviseur.

Je répète. Moins de 1 000 personnes.

Le 1er, le 20 et le 28 octobre dernier, ils étaient moins de 100 personnes âgées entre 25 et 54 ans – soit le groupe visé par les médias sportifs au Québec et pour lequel la pub est payante – à regarder Dave Morissette en direct à chaque minute.

Je répète à nouveau. Moins de 100 personnes.

On me dit que RDS connaît aussi une baisse importante au niveau de ses cotes d’écoute, mais que le 5 à 7 attire deux fois plus de gens que JiC et l’Antichambre, près de six fois plus que DMD.

Je répète. 6 fois plus. Est-ce qu’on lui remettra vraiment encore un autre trophée Artis l’an prochain?

Les temps étaient déjà durs chez TVA Sports, qui perdaient des dizaines de millions par année… et ils sont encore plus durs présentement. 17 postes ont été supprimés et le fait d’avoir gardé quelques gros noms qui gagnent beaucoup plus d’argent que les employés remerciés dérange plusieurs personnes à l’intérieur de la boîte (et dans le marché).

Une excellente source m’a confié hier que les actionnaires de Québecor commençaient à être à bout (des résultats financiers de la chaîne). 2021 sera possiblement l’année de la dernière chance pour TVA Sports. Est-ce que l’entreprise, qui a perdu de très bons employés et de fidèles soldats, parviendra à se maintenir en vie? Est-ce que son virage numérique lui permettra d’enfin engranger des profits?

Est-ce qu’avoir deux chaînes sportives – mais une seule équipe de la LNH – peut être viable à long terme?

Chose certaine, RDS était mieux équipée pour faire face à la tempête actuelle et même si elle souffre, elle risque de mieux passer au travers de l’année 2020 que son principal compétiteur. Est-ce que la décision de bloquer la diffusion de TVA Sports aux abonnés de Bell et le tweet de Jean-Charles Lajoie au printemps auront eu de plus grandes répercussions qu’anticipées au départ?

En rafale

– À surveiller ce midi.

– D’autres annulations…

– Changement de plan pour Sean Farrell, en raison de la COVID-19 et des décisions de la NCAA.

– Zachary Fucale a un superbe nouveau masque, lui qui s’est joint à l’organisation des Capitals il y a quelques semaines.

– Les Alouettes feront face à plusieurs défis en 2021.

– À écouter cet après-midi.

PLUS DE NOUVELLES