Trois recruteurs le confirment : Victor Mete aurait été réclamé au ballottage

Hier, le Canadien a perdu les services de l’ancien choix de premier tour Noah Juulsen. Le jeune espoir devait absolument passer par le ballottage afin de prendre le chemin de Laval puisqu’il n’est pas encore prêt pour prendre des minutes dans le show.

Le Canadien ne voulait pas se débarrasser de l’espoir, mais n’a pas eu le choix. Le pari de l’équipe a donc été perdu puisque la présence d’anciens du CH dans l’organigramme des Panthers a fait en sorte que Sunrise soit la seule destination qui a retenu ses services.

Ultimement, on sait qu’une conséquence directe de ce mouvement de personnel a été de garder Victor Mete au sein de l’organisation. Ce dernier est plus apte à aider le club dès cette année (à titre de septième défenseur) et cela a notamment penché dans la balance.

Mais au final, Bergevin savait qu’il y avait un risque à envoyer un défenseur du genre au ballottage. Il a simplement calculé le risque.

Est-ce qu’on peut dire qu’il a perdu? Oui puisque Juulsen est parti, mais non puisque Victor Mete serait assurément parti aussi.

Selon ce que rapporte Marc-Antoine Godin, qui a jasé avec différents recruteurs de la LNH, Victor Mete aurait été réclamé. C’est du moins l’avis de trois scouts différents.

Rappelons que seule une équipe a choisi Juulsen.

Même si le potentiel de Juulsen est sans doute plus élevé que celui de son ami Mete, le DG doit vivre dans le présent et penser à 2021. La profondeur de son club aurait aussi été affectée en gardant un joueur propice aux blessures et moins NHL ready.

À Mete, qui n’est pas à 100 %, de donner raison à son DG maintenant – s’il a l’opportunité de jouer sous peu, bien entendu.

En rafale

– De nombreux joueurs cédés au Rocket.

– Signature au Minnesota.

– Déception 101.

– Ça se défend.

– Rappelons que les Stars ne commenceront pas à temps.

PLUS DE NOUVELLES