Toronto vs Montréal : des quatrièmes lignes qui auront beaucoup d’expérience

La LNH est devenue une ligue de jeunes, on le sait.

Mais en séries, l’expérience n’a pas de prix et ne s’achète pas, dit-on.

Or, la clé pour obtenir du succès au printemps (et en été, cette année), c’est l’équilibre. L’équilibre entre les jeunes et les vétérans… entre les bons jeunes et les vétérans utiles.

Aussi bons puissent être Nick Suzuki, Alexander Romanov, Jake Evans et Jesperi Kotkaniemi, les Maple Leafs ont l’avantage lorsqu’il est question de jeunesse. Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander sont supérieurs aux jeunes joueurs du Canadien. Et de loin…

Côté expérience, par contre, les deux équipes en ont de la bonne dans leurs rangs.

Le CH peut compter sur Carey Price, Shea Weber, Paul Byron, Eric Staal, Corey Perry, Ben Chiarot, Jeff Petry et Joel Edmundson, alors que les Maple Leafs ont John Tavares, Nick Foligno, Jason Spezza, Wayne Simmonds, Joe Thornton et Jake Muzzin.

Même s’ils n’ont pas beaucoup de joueurs ayant remporté la Coupe Stanley dans leur alignement, les Leafs ont une tonne de joueurs cumulant une feuille de route impressionnante. Encore là, avoir des gars qui ont remporté la Coupe Stanley dans le passé n’est pas un gage de succès pour le Canadien.

Là où ça frappe, c’est lorsqu’on regarde le quatrième trio des Leafs :

41 ans, 37 ans et 32 ans! Mais surtout, 3798 matchs de saison régulière et 308 autres en séries derrière la cravate!

Chez le Canadien, le quatrième trio risque d’être formé de Corey Perry, Eric Staal et Joel Armia.

35, 36 et 27 ans…

2721 matchs réguliers et 230 autres en playoffs!

Si Dominique Ducharme décide de remplacer Armia par Paul Byron ou Tomas Tatar, ce sera encore plus que ça!

Bref, la série entre les Maple Leafs et les Canadiens sera analysée sous tous ses angles avant son lancement, notamment sur celui de ses quatrième trios d’expérience. Des quatrièmes trios qui auraient été parmi les meilleurs premiers trios du circuit il y a une dizaine d’années!

Reste que peu importe l’angle de l’analyse que nous souhaitons prendre, on en vient pratiquement toujours à avantager une équipe : Toronto.

En rafale

– Jack Eichel n’aurait pas demandé aux Sabres de l’échanger selon Kevyn Adams.

– La blessure de Jack Eichel est assez sérieuse (et a de quoi inquiéter).

– Pas moins de cinq équipes se chercheront un nouvel entraîneur cet été. Et d’autres, éliminées hâtivement en première ronde, pourraient se joindre à elles…

– Les Maple Leafs seront encore plus dangereux avec Nick Foligno en uniforme.

– Le tournoi de Montréal… aux États-Unis?

PLUS DE NOUVELLES