Tomas Tatar est celui qui a le plus profité de l’arrivée de Dominique Ducharme

Depuis 17 matchs, Dominique Ducharme est à la barre du Canadien de Montréal. Il montre une fiche de 8-4-5, qui ressemble drôlement à celle de Claude Julien en début de saison (9-5-4). La grande différence? De plus grands hauts et de plus grands bas pour Claude Julien.

Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que les deux entraîneurs ont un échantillon semblable (18 matchs contre 17 pour Ducharme) cette saison et qu’on est en mesure de les comparer adéquatement.

Forcément, il y a des joueurs qui ont bien performé sous les deux entraîneurs. Parmi ceux-ci, on note Tyler Toffoli. Un marqueur trouve toujours son compte, n’est-ce pas?

Parmi les joueurs qui en arrachent depuis que le changement a eu lieu, on note Josh Anderson. L’attaquant de puissance du Canadien avait 12 points en 18 matchs sous Julien, mais est maintenant à sept points en 14 matchs sous Ducharme. Il est donc passé de deux points aux trois matchs à un tous les deux joutes.

À la fin, Julien était dur et Anderson a toujours eu de bons mots envers John Tortorella, un entraîneur dur. Corrélation?

Il s’est remis en marche depuis deux matchs, ce qui donne encore plus l’impression que la pente est moins abrupte. Mais que ce soit en raison de l’entraîneur ou pas, ça a été difficile.

Chez les joueurs qui ont le plus profité du changement, on note le trio de Tatar – Danault – Gallagher. Les trois joueurs, qui aimaient bien jouer pour Claude Julien, ont d’abord vu leur nouveau pilote les séparer avant de les replacer ensemble.

Et ça a payé.

Tomas Tatar avait neuf points (quatre buts) en 17 matchs sous Julien. On se souviendra qu’il n’en a pas joué 18 parce qu’il avait été laissé de côté par Julien lors d’un match.

Et sous Ducharme? Il a 15 points (quatre buts seulement, ceci dit) et il se classe au premier rang des meilleurs pointeurs de l’équipe depuis le changement. Brendan Gallagher (13 points) est quant à lui le deuxième meilleur pointeur du club depuis le 24 février. Quant à Phillip Danault, il s’est remis à marquer sous Ducharme et il est le cinquième meilleur pointeur du club depuis 17 matchs.

On rappelle que Ducharme est un entraîneur qui mise plus sur l’offensive. Malgré tout, les hommes de Claude Julien marquaient plus (61) que ceux de Ducharme (52)… mais les écarts étaient plus importants d’un match à l’autre.

C’est donc dire que Ducharme a réussi à équilibrer les performances de ses hommes. Le problème? L’équilibre trouvé sur le trio Tatar – Danault – Gallagher a été fragilisé en raison de la blessure de Gally.

Est-ce que les gars continueront de produire? La réponse dans les prochaines semaines.

En rafale

– Bonne nouvelle.

– Commençons par ramener le club au pays….

– Des nouvelles d’Alexis Lafrenière.

– Que feront les Penguins?

– Il n’a pas le choix.

PLUS DE NOUVELLES