Taylor Hall devra remercier Artemi Panarin

Cette saison, Artemi Panarin a inscrit 87 points en 79 matchs, dépassant la barre du point par match pour la deuxième fois de sa carrière, dans la LNH. Avec les Blackhawks et les Blue Jackets, il s’est tenu entre 27 et 31 buts par saison et occupe un rôle important avec une équipe.

Le Russe de 27 ans s’est mérité des offres de plus de 12,5 millions de dollars et s’est finalement entendu avec les Rangers pour environ 11,6 millions de dollars par saison. C’est beaucoup d’argent, tout ça.

Il y a un joueur qui deviendra agent libre l’an prochain qui devra d’ailleurs remercier son homologue.

Taylor Hall (27 ans) atteindra le marché des joueurs autonomes en 2020 et sera à la recherche d’une énorme entente. Moins constant, l’Albertain produit toutefois à un rythme de 1,2 point par match, depuis deux saisons, avec les Devils. Il a remporté le Trophée Hart en 2018 et avait alors frôlé la barre des 40 buts pour pousser son équipe en séries éliminatoires.

S’il continue de jouer à un niveau élite, comme il le faisait avant sa blessure, il fera assurément sauter la banque.

Larry Brooks (New York Post) juge que les négociations pourraient tourner en guerre des enchères en vue d’un contrat qui pourrait dépasser 13 millions de dollars, pour le puissant ailier. Ses problèmes de genou pourraient freiner certaines discussions, surtout s’il venait à manquer des matchs la saison prochaine. Néanmoins, tout indique qu’il sera l’agent libre le plus convoité et qu’il deviendra un homme très très riche.

Voudra-t-il rester au New Jersey, maintenant que Nico Hischier et P.K. Subban ont rejoint l’équipe? Ça reste à voir.

Il pourrait devenir le joueur le plus payé de la LNH, devant Connor McDavid.

À suivre.

En Rafale

– Mise à jour sur l’été de la Coupe.

– A-t-on hâte de le voir à Montréal, lui?

– Vrai.

PLUS DE NOUVELLES