Steve Moore serait un fraudeur aux yeux d’un ancien des Canucks

Tout le monde se souvient (ou a entendu parler, selon l’âge du lecteur) de l’événement qui lie Todd Bertuzzi à Steve Moore. En 2004, le coup encaissé par Moore a non seulement mis fin à sa carrière, mais a aussi donné des problèmes légaux à l’attaquant des Canucks.

Voici d’ailleurs, en images, la fameuse séquence.

On sait que Moore a vu sa vie changer après cela. La réhabilitation a été longue pour le joueur de l’Avalanche, qui n’a plus jamais remis ses patins dans le cadre d’un match de la Ligue nationale par la suite.

Pourtant, un membre des Canucks affirme que cette histoire est inventée de toutes pièces. On ne parle pas du geste, mais bien des conséquences sur la vie de Moore, qui n’aurait pas été aussi blessé que l’histoire le veut bien.

En fait, selon Brad May, seulement deux semaines et demie après l’incident, Moore était dans sa piscine sans son collet cervical. Il irait très bien depuis, ce qui n’en ferait rien de moins qu’un fraudeur. Pourquoi? Parce qu’il a collecté l’argent des assurances.

Il (May) en parle aujourd’hui puisque le temps a fait son effet et qu’il n’y a plus d’effets légaux en 2020, soit 16 ans plus tard. Par contre, à ses yeux, il y a encore bien des choses que les gens ne savent pas puisque la situation est plus compliquée qu’elle n’en a l’air.

May trouve qu’il est dommage de voir que Moore a joué ce jeu-là toute sa vie. Oui, il a compromis sa carrière dans la LNH, mais il a quand même induit en erreur bien des gens.

Si cela est vrai (avec un grand SI), il s’agit évidemment d’une révélation énorme. L’incident impliquant Moore a marqué les esprits et apprendre de telles révélations fait en sorte qu’on tombe des nues.

En rafale

– Un bon défi.

– La fin approche-t-elle?

– Le plan n’est pas encore déterminé.

– Du grand Quenneville.

– C’est la moindre des choses.

PLUS DE NOUVELLES