Stade olympique : la RIO discute avec les Alouettes et le CF Montréal

Maintenant que la convention collective liant la MLS à ses joueurs a (encore) été signée, le CF Montréal devrait entamer sa saison le mois prochain, très fort probablement au sud de la frontière. On a appris hier que les Whitecaps de Vancouver allaient disputer leur saison – depuis le début de celle-ci – à Salt Lake City. On n’est pas à la veille d’aller encourager notre club dans les estrades.

Mais attention! Le 98,5 FM a rapporté au cours des dernières heures que la RIO avait proposé au CF Montréal et aux Alouettes de jouer des matchs au Stade olympique avec un maximum de 11 000 personnes, soit 20 % de la capacité du stade. Un deuxième plan avec seulement 6 000 spectateurs (section du haut fermée) est aussi à l’étude. La distanciation sociale devrait être respectée en tout temps et le port du masque, obligatoire. Bien sûr, on parle de matchs disputés en 2021.

C’est le vice-président exploitation et développement du Parc olympique lui-même qui a lancé ça en ondes. Difficile d’avoir une meilleure source que ça!

On peut présumer que la RIO aurait le OK de la santé publique québécoise, mais il faut comprendre que la Ville de Montréal, la Province de Québec et la LCF (protocole COVID-19) devraient toutes donner leur aval à un tel projet.

Le CF Montréal n’a évidemment pas pu dire oui puisque ses matchs seront disputés en grande majorité face à des équipes américaines et que la frontière est toujours fermée (et plus hermétique que jamais).

Mais dans le cas des Alouettes, le plan tient la route. S’il y a un moyen pour le Stade de louer son espace et pour les Alouettes de jouer devant 11 000 personnes, pourquoi ne pas l’étudier sérieusement?

Les Alouettes et la RIO discutent présentement. On pourrait même dire qu’ils négocient.

Ai-je besoin de vous rappeler qu’li y avait 22 000 personnes dimanche soir au Super Bowl (en Floride)?

La RIO a confié songer à acheter une surface FIFA de qualité professionnelle, soit l’une des meilleures au monde.

La grande question maintenant : pourquoi aller jouer à l’intérieur, dans un stade vétuste où l’aération n’est clairement pas optimale, quand tu peux jouer dehors au Stade Saputo ou au Stade Percival-Molson?

First, il faut comprendre qu’être à l’intérieur dans un grand espace comme le Stade olympique, ce n’est pas comme être entassé dans une petite classe d’une école primaire montréalaise. Le virus ne s’y propagera fort probablement pas plus rapidement.

Second, les règles de la santé publique sont strictes et parfois peu cohérentes. Si le CF Montréal ou les Alouettes n’ont droit de vendre des billets que pour 20 % des sièges de leur stade, il leur est préférable de le faire au Stade Olympique plutôt qu’au Stade Saputo (capacité totale de 20 801) ou au Stade Percival-Molson (capacité de 25 012).

Par contre, le spectacle avec un Stade Olympique rempli à 20 % de sa capacité risque de ne pas être très relevé. L’ambiance se perd même dans un stade rempli à 50 %!

La RIO a confié discuter de façon constante avec le CF Montréal afin programmer des matchs au Stade olympique à chaque année durant la saison froide (pandémie ou pas). Elle a aussi indiqué discuter avec les Alouettes afin d’amener plus de matchs (tous?) au Stade olympique à chaque année (pandémie ou pas). Les bureaux et les salles d’entraînements des Alouettes se trouvent désormais tous au Stade.

À noter que la RIO compte remplacer le toit du Stade d’ici l’été 2024, un toit qui sera bon pour 30, 40 ans, nous dit-on… et que le Stade devra être fermé durant 24 mois avant ça. Ça ne laisse pas beaucoup de temps aux Alouettes et au CF Montréal.

Ce qui nous amène au Canadien…

Est-ce possible de croire que le CH jouera devant 4 260 partisans au Centre Bell d’ici la fin de l’année, soit à 20 % de la capacité du Centre Bell? Si c’est bon pour le Stade Olympique, c’est bon pour le Centre Bell, non?

À moins que l’humidité et le froid d’un aréna soient plus problématiques…

Je ne m’attends pas à voir des fans dans le Centre Bell avant l’automne, mais j’aimerais beaucoup être surpris.

En rafale

– Brian Burke avait des mots durs envers la « stratégie » des Penguins il y a quelques années.

– Le CV de Brian Burke est long… très long.

– Vrai que l’on recycle bien souvent les mêmes acteurs dans la LNH…

– Au tour des Golden Knights de voir leurs activités modifiées par la COVID-19.

– Patrick Marleau, à la poursuite de Jaromir Jagr.

– Duel Shapovalov – Auger-Aliassime au menu en Australie!

PLUS DE NOUVELLES