Si le passé est garant du futur, le CH a 81,9 % de chances d’éliminer les Penguins

Nous sommes le 3 août 2020. Le Canadien vient de remporter son premier match éliminatoire face aux Penguins – disputé devant des gradins vides à Toronto – et il s’apprête à disputer la deuxième rencontre de cette série trois-de-cinq ce soir à 20h00.

Si vous aviez lu ce paragraphe au mois de février, vous m’auriez traité de fou.

Est-ce que les Penguins parviendront à l’emporter ce soir et à transformer ce trois-de-cinq en deux-de-trois?

Ou est-ce que le Canadien se forgera une avance de 2 à 0, ce qui l’obligerait à remporter seulement l’un des trois matchs suivants pour passer à la ronde des 16?

Tout d’abord, tentons de comprendre ce qui a bien fonctionné samedi soir.

1. Carey Price a été excellent, surtout en début de rencontre. Sans lui, il n’y aurait même pas eu de match. Price a repoussé 39 des 41 lancers dirigés vers lui. Il a été solide en infériorité numérique, sur des échappées et sur un lancer de punition.

2. Nick Suzuki et Jesperi « Barbe de séries » Kotkaniemi ont tous deux inscrit leur premier but en séries dans la LNH. Suzuki avait l’air d’un gars qui avait des années d’expérience derrière la cravate, notamment en infériorité numérique (durant les trois pénalités de Phillip Danault). Il a été l’attaquant le plus utilisé du côté des Montréalais. Kotkaniemi n’avait rien d’un gars qui a terminé la saison à Laval, lui…

Les jeunes ont pris la relève samedi soir.

3. Les attaquants du CH – notamment le premier trio formé de Tatar, Danault et Gallagher – sont parvenus à museler les gros canons des Penguins. Un but pour Crosby et aucun point pour Malkin.


4. Max Domi a été excellent au centre du quatrième trio. Il est parvenu, de par sa fougue et son énergie, à déranger les attaquants vedettes des Penguins, notamment Sid the Kid. Je suis toutefois convaincu qu’il aimerait avoir mieux que Jordan Weal et Dale Weise sur ses ailes, mais bon…

Domi devra faire attention de ne pas tomber dans l’indiscipline par contre.

5. Le Canadien a su être opportuniste, bénéficiant de moins de lancers et de chances de marquer que son adversaire.

6. Shea Weber (31:35), Jeff Petry (30:56 et but en prolongation) et Ben Chiarot (28:50) ont tenu le fort à la ligne bleue. Sans leur superbe travail samedi soir, on parlerait encore d’une élimination en trois rencontres pour le CH…

Mais les trois défenseurs ne pourront pas jouer 30 minutes tous les soirs.

7. L’infériorité numérique montréalaise a été splendide, n’accordant qu’un but en sept occasions aux Pens.

8. Claude Julien est parvenu à éviter les affrontements entre les trios de Crosby et Malkin… et sa troisième paire défensive.

Par contre, tout n’a pas été superbe chez la Flanelle lors du match #1. Plusieurs trucs devront être améliorés ce soir.

Et il ne faudrait pas s’emballer trop rapidement avec cette première victoire. Il reste encore 18 matchs à remporter pour espérer boire du champagne dans la Coupe Stanley, hehe.


1. L’équipe devra être (beaucoup) plus disciplinée. Donner sept power plays aux super attaquants des Penguins, c’est un plan pour échouer, ça. Le PK montréalais ne pourra pas toujours faire des miracles. Les deux attaquants québécois de l’équipe – Danault (3) et Drouin (2) – devront éviter le banc des punitions.

2. Jonathan Drouin a d’ailleurs connu un match très difficile. Il n’a visiblement pas trouvé le moyen de se motiver convenablement devant ces gradins vides. Outre son tir de pénalité raté et ses deux visites au banc des pénalités, il a été plutôt invisible.

3. L’équipe n’est pas parvenue à maintenir ses avances de 2 à 0 et de 2 à 1. Contrairement à ce qui se passait en saison régulière par contre, elle a trouvé un moyen de jouer avec le feu, mais de ne pas se brûler. Next time, elle ferait mieux de préserver ses avances, par contre…

Certains diront que les joueurs n’avaient pas prévu prendre l’avance samedi soir et que c’est la raison pour laquelle ils ont si mal réagi avec celles-ci, hehe.

4. Xavier Ouellet et Victor Mete (à droite) ont été peu utilisés, surtout à forces égales. Est-ce que Claude Julien pourrait être tenté de remplacer Mete par un défenseur droitier comme Cale Fleury, Christian Folin ou Noah Juulsen? Est-ce qu’il pourrait envoyer Mete à gauche et Ouellet dans les estrades? We’ll see.

On dit que si quelque chose n’est pas brisé et qu’il fonctionne, il ne faut pas le réparer (if it works, don’t fix it). Or, j’ai l’impression que le coach reviendra avec la même formation ce soir.

5. Le power play montréalais n’a pas été en mesure de concrétiser lors de ses deux occasions. Une équipe qui souhaite obtenir du succès en séries doit pouvoir compter sur son power play.

6. Dale Weise et Jordan Weal devront être meilleurs. Non seulement n’aident-ils pas l’attaque du Canadien, mais ils commettent des erreurs qui procurent des chances de marquer à l’adversaire.

Prolongation

– Le fait d’avoir eu droit à un hymne national en anglais seulement aura beaucoup plus fait jaser (négativement) au Québec que le fait d’avoir vu Michael Bublé la chanter de son aréna local…

– Les bars montréalais n’étaient pas remplis (du tout) pour ce premier match éliminatoire (un samedi soir). Dommage pour de nombreux entrepreneurs…

– Historiquement dans la LNH, l’équipe qui a remporté le premier match d’une série trois-de-cinq a remporté la série près de 82 % du temps. Est-ce que le CH pourrait refaire le coup d’éliminer les Penguins alors qu’ils sont entrés dans les séries par la (petite) porte d’en arrière?

– Il faudra faire attention aux Penguins ce soir. Ils débarqueront sur la patinoire ultra motivés. Si inconsciemment, ils avaient pris les Canadiens à la légère, il ne feront pas l’erreur à nouveau…

– Le CH est dans une situation win-win présentement. Les jeunes prennent de l’expérience, l’équipe reprend sa place dans la tête et le coeur des gens… et au final, elle aura soit éliminé les Penguins, soit sélectionné Alexis Lafrenière ou un autre excellent joueur au neuvième échelon du prochain repêchage.

– On nous avait prévenu que les arbitres prendraient peut-être pour les Penguins (parce que la LNH n’avait inclus le CH en séries que pour des raisons monétaires). Le CH a obtenu deux power plays samedi soir. Les Penguins? Sept.

– Est-ce que le CH affrontera à nouveau Matt Murray? Ou est-ce que Mike Sullivan enverra son jeune (et talentueux) gardien #2 en Tristan Jarry?

– Mais surtout… y croyez-vous? Une victoire ce soir et ce serait la folie, non? Les Penguins sont déjà acculés au pied du mur!

À noter que Claude Julien dirigera un court morning skate vers 10h30 ce matin. Il sera intéressant de voir s’il osera modifier ses trios ou ses paires défensives. Maudit qu’Alexander Romanov réglerait un problème sur la troisième paire…

PLUS DE NOUVELLES