Si le CH est éliminé face aux Penguins, il repêchera 1er ou 9e

La loterie d’hier a créé beaucoup de confusion. Expliquer le système n’a pas été chose simple en raison de la présence des huit équipes qui seront éliminées au cours des prochaines semaines.

Mais s’il y a bien quelque chose que tout le monde a compris, c’est qu’Alexis Lafrenière pourrait bel et bien débarquer dans la métropole. C’est un fait : si le CH perd contre Pittsburgh, le rêve de voir Alexis débarquer en ville sera bien réel.

C’est ce qui fait en sorte qu’une victoire contre les Penguins pourrait faire mal. Si le CH bat les Penguins, il sera en séries et n’aura aucune chance de repêcher Lafrenière. Marc Bergevin parlera au 16e rang si son club est sorti en première ronde, au 24e rang s’il perd en deuxième ronde, au 28e rang s’il perd en troisième ronde, au 30e rang s’il échappe la Coupe et au 31e rang s’il la gagne.

Et Pittsburgh pourrait gagner la loterie avec le choix du CH. Imaginez la catastrophe…

Voilà pourquoi bien des textes sur les bienfaits de la défaite seront publiés au cours des prochains jours et des prochaines semaines. À long terme, c’est simplement plus logique.

Pourquoi? Parce qu’à long terme, le #11 de Rimouski est en jeu.

Quelles sont les chances de voir le CH choisir au premier rang suite à une défaite face aux Penguins? Et quelles sont les chances de ce scénario si le hockey n’est pas de retour et que la pandémie de la COVID-19 empêche le CH de se frotter à la troupe de Sidney Crosby?

Dans les deux cas, le Canadien aurait une chance sur huit. Pourquoi? Parce que tous les clubs en jeu qui font partie des 15 pires équipes de la ligue (excluant les sept clubs qui ont déjà leur rang de sélection) auront une chance égale.

Et s’il ne gagne pas la loterie et qu’il se fait sortir par les Penguins? C’est le scénario le plus probable, après tout.

Dans un tel scénario, le Canadien verrait un club éliminé lors de la séance de qualification le dépasser, ce qui en ferait le deuxième club de la ronde de qualification à repêcher. Pourquoi? Parce que le CH est le club dans la ronde de qualification avec la pire fiche.

Et comme les positions deux à huit sont prises, le CH tomberait au neuvième rang. Cela en fait donc le scénario le plus réaliste dans les circonstances pour l’équipe de Geoff Molson.

Et c’est ce qui nous amène au point suivant : quel joueur pourra être repêché au neuvième rang?

C’est le sujet que la gang de The Athletic a traité.

Est-ce que des joueurs comme Marco Rossi, Jake Sanderson ou Yaroslav Askarov, qui sont des noms qui circulent beaucoup dans l’entourage du CH, seront disponibles pour la formation? Probablement que Rossi sera parti, mais les autres pourraient être disponibles si le CH parle au neuvième rang.

Bref, il y aura moyen d’avoir quelque chose de beau en cas de défaite contre les Penguins.

En rafale

– Où est le deux mètres de distance?

(Crédit: Capture d’écran : Instagram – Victor Mete)

– L’importance du premier choix.

– Le premier choix des Devils n’est pas à vendre, mais… [TSLH]

– Un message important de la part d’Anthony Duclair.

– Quelle équipe fera sa place?

PLUS DE NOUVELLES