Si la LNH recommence, les Européens seront désavantagés

Martin McGuire a jasé avec Jérémie Rainville hier soir, sur les ondes du 98,5FM, afin d’indiquer que le processus d’un potentiel retour au jeu se poursuivait malgré tout. L’annonce du 1er ministre, qui a repoussé de 30 jours l’ouverture de la frontière, ne dérange pas les plans de la LNH puisque la reprise ne se fera pas d’ici les 30 prochains jours. Ça reste une donnée non négligeable.

On jase là, avec le déconfinement, l’amphithéâtre de Brossard pourrait recommencer à être utilisé avec des règles plus strictes, comme l’a précisé McGuire. Donc, les équipes de la LNH pourraient permettre à leurs joueurs de s’entraîner par petit groupe. Ce qui est dommage, c’est que les Européens seront désavantagés puisqu’ils ne pourront pas rejoindre l’Amérique pendant que les frontières sont barrées.

McGuire a souligné que si la formule à 24 équipes est instaurée, ces matchs-là commenceront tard au mois de juillet ou même au mois d’août… si les courbes de la COVID-19 se maintiennent ou diminuent. Pierre LeBrun a d’ailleurs indiqué que les négociations se portaient bien entre les deux clans, la LNH et l’AJLNH, ce qui pourrait permettre de déposer un plan d’ici 10 jours.

Les 30 jours de plus ne changeront rien.
(Crédit: Capture d’écran YouTube)

Avant l’ouverture d’un tel tournoi, les joueurs devront procéder à un vote officiel lorsque la LNH déposera son plan et ensuite, on connaîtra la suite des choses pour la reprise ou non des activités de la LNH. Beaucoup de gens travaillent à édifier un plan et avant que les joueurs votent, on en saura plus avec les spéculations positives ou négatives autour du scénario.

Évidemment, si les courbes de contamination augmentent, ce projet-là va tomber à l’eau, comme Martin McGuire l’a clairement dit. Si la LNH reprend ses activités, on ne veut pas que la ligue arrête à nouveau parce que le but est de recommencer pour finir. Si un joueur tombe malade, la ligue devra tester ses coéquipiers pour s’assurer que ça ne s’étend pas. Honnêtement, ce sera tout un défi de réaliser un retour.

N’oubliez pas que les joueurs sont très sensibles en ce qui a trait à leur santé et si ça met celle-ci en danger, ils ne reviendront pas afin de protéger leur famille. L’enjeu financier est important, et tout le monde souhaite minimiser les pertes, mais il n’y a rien de plus primordial que la santé.

En rafale

– Jordan Spence est le défenseur de l’année au sein de la LHJMQ.

– C’est maintenant officiel.

– Du football de la CFL en septembre?

– Mustafa Kizza dans la mire de Montréal?

– 39 ans seulement… c’est mon âge!

PLUS DE NOUVELLES