Sheldon Souray envoie une flèche envers son ancien proprio malade

La triste histoire de Daryl Katz, le propriétaire des Oilers, a été rapportée par mon collègue Jeff hier après-midi.

Katz se bat actuellement contre une bactérie qui s’est attaquée à ses sinus et il n’a plus du tout le même visage. Ses chances de vaincre cette (très) résistante bactérie ne sont que de 50 %, selon les médecins.

Au cours de la dernière année seulement, Katz (57 ans) a dû être opéré à trois reprises. Il le sera à nouveau très bientôt.

Daryl Katz est le propriétaire des Oilers depuis juin 2008.

Sheldon Souray a donc eu le temps de jouer pour Katz, après avoir signé avec les Oilers. Il a disputé les saisons 2008-09 et 2009-10 avec les Oilers.

Il est donc normal de le voir soutenir son ancien proprio publiquement.

Souray sympathise avec les problèmes de santé de Katz.

« C’est affreux. Je peux raconter… Voici une petite histoire pour vous:

Après que je me sois cassé la main lors d’une bagarre avec Iginla en 2010 et que des épingles aient été nécessaires pour fixer la fracture, les Oilers ont insisté pour que je subisse l’opération à Edmonton. Après quelques discussions, j’ai accepté.

Pendant la pause olympique, ma main a été infectée et je suis tombé très malade. Je suis rentré de LA vers EDM pour me rendre à l’hôpital cette nuit-là. J’ai eu une mauvaise infection du sang et des os.

Après avoir passé quelques jours aux soins intensifs et deux ou trois chirurgies plus tard, j’étais sur le point de me faire amputer la main. J’ai passé environ 12 semaines sur perfusion intraveineuse avec une ligne directe sur mon cœur pour empêcher l’infection de me tuer.

Pendant les 10 jours passés à l’hôpital, on m’a dit que la direction des Oilers (Katz, Kevin, Tambellini) pensait que j’étais en train de profiter au maximum de ma blessure (voire même de « faker »).

Quand j’ai parlé à la presse en avril 2010, je n’avais toujours pas parlé à la direction. Je n’étais pas fâché qu’ils n’aient pas été plus présents. J’étais bouleversé quant au fait qu’ils pensaient que j’utilisais cette blessure pour ne plus jouer de la saison. Évidemment, le reste appartient à l’histoire. Ces infections sont réelles et graves. »

Derrière tout son soutien, on sent que Souray en a encore sur le cœur sur la manière dont il a été traité par les haut placés des Oilers en 2010. Et si son histoire est vraie – il n’y a pas matière à en douter -, il en raison.

Et puisque nous y sommes, permettez-moi de vous poser la question : À quoi est censée avoir servi cette bagarre entre Souray et Iginla au juste? #UtilitéDesBagarres?

En rafale

– Gagner après le 1er janvier est plus important que gagner durant toute la saison, faut croire!

– Tavares n’était pas en uniforme mardi soir non plus. Sera-t-il à son poste demain pour le début du tournoi?

– Tout simplement incroyable! #Dominant

– Il neige à Rouyn… en mai! #Finale #LHJMQ

– Quel début de saison!

PLUS DE NOUVELLES