Donc ce sera Lehkonen et non Shaw dans le top 6? | Une chance inattendue pour Andrighetto

Texte : Olivier Boissé

C’est sans Max Pacioretty que le Tricolore dispute ce soir son dernier match préparatoire ce soir. C’est donc Sven Andrighetto qui est muté à la gauche d’Alex Galchenyuk et de Brendan Gallagher. Andrighetto se DOIT de connaître un bon match s’il veut encore avoir une chance de se blottir au sein du top-9.

Soyons honnête, Andrighetto n’a pas connu un bon camp et selon moi, Michel Therrien a placé Daniel Carr devant lui pour un poste sur le 3e trio.

Shaw ou Lehkonen sur le top-6?
Et justement, à quelques minutes du dernier match préparatoire du CH, on peut dire que les dés sont pipés pour presque tous les joueurs en vue de l’alignement partant pour la saison 2016-2017. On sait déjà officieusement de quoi auront l’air les 1er et 4e trios toutefois,  une question me chicote encore quand à la composition du 2e trio et donc, indirectement, du troisième.

Le 20 septembre, Michel Therrien confiait à Tony Marinaro l’identité des joueurs qui composeraient le top-6 de son équipe pour débuter la saison.

On y retrouvait bien évidemment, Pacioretty,Galchenyuk et Gallagher sur la première unité puis, Shaw, Plekanec et Radulov sur la 2e.  C’est là que ça se complique.

Contrairement à ce que Therrien avait prévu, c’est Arturri Lehkonen qui complète la deuxième unité depuis quelques matchs. Un choix qui me semble juste pour plusieurs raisons, mais analysons objectivement les upsides que pourraient apporter Shaw et Lehkonen sur cette unité.

Artturi Lehkonen 
Allons-y avec l’obvious pour débuter : Lehkonen est un joueur plus talentueux que Shaw. Son style de jeu est donc plus typique d’un joueur de top-6 que d’un joueur de bottom 6. Comme en témoignent ses statistiques de l’an dernier dans la SHL (33 points en 49 matchs de saison régulière et 19 points en 16 matchs éliminatoires), il est un joueur qui peut apporter une bonne contribution offensive dans une ligue au calibre élevé. Son plus grand atout est son tir, ce qui me fait penser qu’une combinaison d’habiletés intéressantes pourrait jouer à son avantage.  On sait que Tomas Plekanec est un joueur plutôt complet et que Radulov est quant à lui un joueur d’énergie et créatif. Je vois donc bien Lehkonen compléter les jeux de ses comparses et ainsi, amener (enfin) une vraie bonne contribution offensive du deuxième trio.

Andrew Shaw 
Contrairement à Lehkonen, c’est le jeu énergique qu’apporte Andrew Shaw qui est son plus grand atout. Shaw est un joueur de caractère qui distribue des mises en échec, qui n’a pas peur de jeter les gants à l’occasion mais qui peut tout de même apporter une contribution offensive raisonnable. L’an dernier il a enregistré 34 points en 79 matchs et sa meilleure saison, deux ans plus tôt, est de 39 points, dont 20 buts,  en 80 matchs. Or, Shaw a connu ses meilleurs moments lorsqu’il a évolué aux côtés de joueurs comme Jonathan Toews. Pourra t’il assurer la même cadence lorsque ce sera Tomas Plekanec qui pivotera son trio? J’en doute. De plus, connaissant, le style de jeu déjà énergique de Radulov, est-ce que d’y ajouter Shaw contribuera réellement à rehausser le calibre de ce 2e trio. Serait-il bien plus utile au côté de Daniel Carr et David Desharnais par exemple?

Verdict : Pour répondre à ma dernière question, j’en suis convaincu.  Je crois d’ailleurs que Michel Therrien le sait depuis un bon moment mais qu’il voulait vraiment voir jouer Lehkonen avant de le mettre officiellement dans sa soupe. C’est pourquoi il a joué safe en annonçant que Shaw ferait partie de son top-6 il y a une quinzaine de jours.

En rafale
– Tout ce que vous devez savoir pour le match de ce soir. [EOTP]

– Alexandre Fortin est vraiment the talk of the town..

– Toujours concernant les Huskies, c’est Jérémy Lauzon, un espoir des Bruins qui succède à Francis Perron en tant que capitaine. #BonChoix #BonKid

– À peine retranché des Hurricanes de la Caroline, Julien Gauthier fait déjà rêver quant à ce qu’il pourrait rapporter aux Foreurs de Val-d’Or dans un échange.

– Toute qu’un contraste…

– On le sait, dans la vie, il y a des choses beaucoup plus importantes que le hockey. La santé est l’une d’entre elle. L’ancien joueur Scott Matzka livre un touchant témoignage sur la façon dont il vit avec la SLA.

– À pareille date l’an dernier, Marc Bergevin réclamait Paul Byron au ballotage. Aujourd’hui, avec un contrat de 3 ans en poche, il représente un joueur de 4ième trio de luxe. [TSLH] #BonMove

 

– Cette année semble être la bonne pour l’espoir des Sens Matt Puempel, toujours au sein de l’équipe. [NHL]

PLUS DE NOUVELLES