Sean Avery pourrait faire de la prison

Après quelques années passées plus ou moins loin des caméras, le côté givré de Sean Avery est revenu en force depuis quelques jours. La semaine dernière, il s’est d’abord trouvé une vocation d’insider en annonçant une transaction majeure sur Instagram.

Depuis quelques heures, Sean Avery a eu un agenda très chargé, c’est le moins que l’on puisse dire! Tout d’abord, via les réseaux sociaux il a attaqué Brad Marchand et ses coéquipiers des Bruins.

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Sean Avery has once again offered up his thoughts on Brad Marchand and the Boston Bruins. #Nosejob #Marchand #SeanAvery #NHL #Boston #Bruins #NHLDiscussion 🎥: Sean Avery

Une publication partagée par NHL.DISCUSSION🏒🥅 (@nhl.discussion) le

Dans la vidéo, il ne fait que se moquer de l’apparence physique de Marchand et de ses coéquipiers.

«Si j’avais autant d’argent que Brad Marchand, je me ferais opérer au nez rapidement. Je pense que livre pour livre, les Bruins forment l’équipe la plus laide de la LNH. S’il y a un joueur plus beau que Ryan O’Reilly, dites-le moi. S’il y a un plus beau joueur que lui dans la LNH, dites-le moi.»

À être Ryan O’Reilly, je ne sais pas si je serais flatté par le compliment, sachant de qui il provient.

Le show Avery ne s’est pas arrêté là. Hier, il est passé en cour pour avoir endommagé une voiture avec son scooter, parce qu’elle bloquait une piste cyclable!

Le pire, c’est que Avery admet sans détour ce qui s’est passé l’hiver dernier.

«Si j’ai besoin d’être le poster boy pour défendre les pistes cyclables, je le ferai avec plaisir. Nous devons pouvoir circuler à vélo librement.» – Sean Avery

Mine de rien, parce qu’il a voulu faire reconnaître le droit aux vélos de circuler librement, il risque d’écoper jusqu’à un an de prison s’il est reconnu coupable. Pas fort!

Gary Bettman a déjà imposé une thérapie à Sean Avery pour qu’il apprenne à mieux gérer ses émotions, afin qu’il puisse revenir jouer dans la LNH. Chose qui fut faite.

Visiblement, l’ancienne peste n’a pas retenu les éléments essentiels de cette thérapie.

En rafale

– Très drôle!

– Jim Benning a pas mal de pain sur la planche au cours des prochaines semaines.

– Disons qu’il n’y a pas de solutions simples dans ce dossier

– Les Raptors n’ont pas achevé leur adversaire hier soir.

PLUS DE NOUVELLES