Samuel Piette veut toucher un demi-million $ par saison (et il le mérite)

Le soccer de la MLS et le hockey de la LNH diffèrent sur de nombreux points.

Les meilleurs hockeyeurs au monde sont pratiquement tous dans la LNH alors qu’au soccer, ils sont éparpillés dans plusieurs circuits différents. #MarchéMondial #CompétitionPartout

Les joueurs de la LNH sont payés par leur équipe respective alors que dans la MLS, ils sont payés (de base) par la ligue, via un système un peu complexe pour le commun des mortels. #TAM #GAM

Mais surtout, la LNH est très conservatrice. Les DG et les coachs refusent de commenter les rumeurs et très peu d’information finit par sortir. Dans le soccer, les agents, les joueurs eux-mêmes, les coachs et les DT utilisent les médias pour mieux négocier… pour obtenir ce qu’ils veulent en bout de ligne. Ça fait partie de la culture foot et c’est accepté!

Samuel Piette dispute actuellement la dernière année fixe de son contrat signé en 2017, après une participation à la Gold Cup qui avait fait écarquiller les yeux de l’Impact (et de nombreux partisans).

L’équipe possède une année d’option pour la saison 2020, mais autant l’Impact que le joueur aimeraient bien prolonger rapidement, plutôt qu’utiliser cette année d’option-là. Piette, bien qu’il ait récemment avoué qu’il ne fermait pas la porte à un retour en Europe, souhaiterait vraiment demeurer à Montréal, alors que l’Impact comprend toute l’importance d’un Piette en 6 sur le terrain.

On a appris ce matin que l’agent de Piette et l’Impact négociaient déjà pour prolonger l’entente liant les deux parties.

Le club aurait soumis une première offre, offre qui ne serait pas suffisante aux yeux de Piette. On n’en serait qu’aux débuts des négos…

Piette, qui touche actuellement un peu moins de 150 000 $, aimerait gagner autant que Wil Trapp (Columbus), Perry Kitchen (LA) et Kellyn Acosta (Colorado). Ce sont tous des milieux défensifs identifiés par le clan Piette comme étant des comparables.

Combien gagnent-ils ces trois joueurs-là?

600 000 $, 475 000 $ et 665 000 $.

Une entente d’environ 500 000 $ (au minimum) serait donc logique…

Surtout que Camacho touche près de 750 000 $ et Novillo, plus de 600 000 $. Et qu’ils ne sont pas toujours titulaires, contrairement à Piette…

On s’entend que Piette est aussi un bien meilleur ambassadeur pour l’IMFC que la plupart de ses coéquipiers.

Par contre, Piette revient d’un séjour avec le Canada où il n’a commencé que deux des quatre rencontres de l’équipe (Gold Cup). Est-ce que ça pourrait jouer contre lui?

Et… je me demande pourquoi Piette ne portait pas le brassard de capitaine samedi soir dernier. Piatti était absent et c’est généralement à Piette que revient ce titre. Mais c’était Saphir Taider qui l’avait autour du bras.

Il faut dire que Taider a pris la relève durant l’absence de Piette (carton rouge et sélection nationale).

Whatever. Samuel Piette veut plus d’argent… et il mérite plus d’argent. L’Impact le sait et ne doit pas rater son coup. Ce n’est qu’une question de temps avant que tout le monde s’entende…

Je l’espère, du moins!

En rafale

– Cole Caufield devrait bel et bien jouer au Wisconsin la saison prochaine (et non à Montréal).

– Un partisan des Devils était en mode troll lors du Monday Night Raw présenté au New Jersey!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Just your casual hockey sign at #WWERAW in New Jersey . . (H/T r/Hockey/u/Tapatios)

Une publication partagée par TSN (@tsn_official) le

– Piatti s’est entraîné avec ses coéquipiers aujourd’hui. Ça sent le retour au jeu sous peu (d’ici deux semaines?)…

– Terminera-t-il la saison à Montréal? Les propos de Nicolas A. Martineau et Jeremy Filosa ne semblent pas vouloir dire la même chose…

– C’est maintenant officiel!

PLUS DE NOUVELLES