Saison terminée pour Jonathan Drouin?

Je vous demanderais de bien lire chacun des mots de la phrase avant de déformer l’information qui suit : le Canadien ne s’attend pas à revoir Jonathan Drouin disputer un autre match cette saison. C’est du moins ainsi que l’on se prépare à l’interne.

Jonathan Drouin a connu un très bon début de saison, récoltant 15 points en 19 matchs et aidant l’équipe à connaître du succès avant de se blesser au poignet. Après une opération et une rehab pas toujours facile, Drouin est revenu au jeu le 8 février. Il a disputé quatre rencontres avant de prendre un match off à la mi-février. Il est revenu au jeu, il a disputé quatre autres rencontres et il est absent depuis. On ne le voit même pas patiner en solitaire à Brossard.

Drouin n’était pas l’ombre de lui-même en février. Il n’a pas récolté un seul point, affichant un différentiel de moins-10. Bref, il n’était pas en mesure d’aider l’équipe. Jouait-il parce qu’on lui suggérait fortement de jouer? Je ne sais pas.

Ce n’est pas le poignet de Jonathan Drouin qui le garderait en-dehors de la patinoire présentement. Ce serait sa cheville. Je ne connais toutefois pas le diagnostic officiel et je ne sais pas s’il a dû se rendre à l’extérieur du pays comme Shea Weber (aussi blessé à la cheville).

(Crédit: TVA Sports – Capture d’écran)

Hier, une source digne de confiance m’a indiqué que l’équipe ne s’attendait pas à revoir Drouin dans l’alignement cette saison, qu’elle plainifiait sa fin de saison sans Drouin.

Pourrait-il faire un miracle et revenir au jeu comme l’a fait Shea Weber récemment? Tout est possible.

Drouin a tenté de jouer malgré la douleur, mais il n’y parvenait pas. Du moins, il ne parvenait pas à aider l’équipe avec cette douleur.

Bien évidemment, sa carrière n’est pas compromise.

Il sera intéressant de voir si Jonathan Drouin sera en mesure d’entamer la prochaine campagne comme il a entamé celle-ci. Drouin doit passer à l’autre étape. Malheureusement, les blessures l’en ont empêché cette année. Reste que le temps passe et que les attentes envers le plus haut salarié (payé par le CH) chez les attaquants de l’équipe ne diminuent pas. Drouin est bourré de talent et sa pleine éclosion se fait encore attendre.

J’espère me tromper et que Drouin sera en mesure de jouer d’ici le 4 avril, mais j’ai bien peur que ce ne sera pas le cas.

En rafale

– Il y a toujours un peu de chance au hockey!

– À prononcer Yesseu Élonen.

– Un fidèle lecteur a pris le temps de défendre le recrutement et le développement chez le Canadien. Je crois qu’il est de mon devoir d’aussi partager ces avis-là.

– L’Impact aurait encore de la place pour bouger.

PLUS DE NOUVELLES