Ryan Poehling pourrait s’établir plus rapidement dans la LNH à l’aile

À sa première saison complète chez les pros, Ryan Poehling n’a rien cassé. L’Américain n’a pas réussi à s’établir dans la LNH et n’a pas été en mesure de dominer de l’autre côté de la ligne orange non plus.

Je ne dis pas ça parce que c’est grave ; je le dis parce que c’est le cas. Tout simplement.

À la lumière de sa première saison, une chose est donc claire : il n’a pas encore ce qu’il faut pour devenir un joueur de centre du top-9 dans la LNH. Il a encore des croûtes à manger, ce qui est bien normal.

Ceci dit, avec des gars comme Phillip Danault, Nick Suzuki, Max Domi ou Jesperi Kotkaniemi qui sont aussi des joueurs de centre (c’est ce que Domi espère, du moins), il ne sera pas facile d’obtenir des minutes importantes pour Poehling à court terme.

Est-ce que la solution passe donc par un transfert du côté de l’aile pour le premier choix de 2017 du CH?

C’est une question qui a été répondue par Eric Engels dans son mailbag sur Sportsnet.

Pour ce qui est de ses chances de s’établir dans la LNH rapidement, je pense aussi qu’elles sont meilleures à l’aile. Jouer à l’aile sur la troisième ligne serait plus facile que de jouer quelques minutes sur un quatrième trio avec des coéquipiers (en tout respect) de moins grande qualité et avec des instincts offensifs moins développés.

On s’entend là-dessus.

La question que je me pose, c’est de savoir à quel point on est pressé de l’amener dans la LNH dès l’an prochain.

Le jeune homme de 21 n’a que 64 matchs chez les pros derrière la cravate. Il ne compte que neuf buts… et ses trois premiers, on s’en souviendra, ont eu lieu lors de son premier match chez les grands.

Dans les faits, il n’a que deux points (dont un but) en 27 matchs à Montréal (cette saison) et 13 points (dont cinq buts) en 36 matchs à Laval. Si tout le monde s’entend pour dire que Cayden Primeau (qui s’est dit stressé durant l’entièreté de son premier match à Montréal) mérite du temps en bas pour apprendre (et c’est la même chose pour KK), pourquoi est-ce que ce n’est pas le cas de Poehling?

Est-ce qu’on considère son potentiel moins élevé? Est-ce que son fameux tour du chapeau, malgré les avertissements, a bel et bien brouillé les cartes dans son cas en montant les attentes?

Je ne vois pas ce qui presse dans son cas. Amenons-le quand il sera prêt… et, d’ici là, donnons le mandat à Joël Bouchard de lui montrer à être un bon centre. Claude Julien avisera au besoin une fois rendu dans la LNH.

En rafale

– Alexis Lafrenière est devenu le deuxième joueur de l’histoire à gagner le MVP pour une deuxième année de suite dans la LHJMQ. Le premier? Sidney Crosby.

– Le premier ministre avait un beau masque aujourd’hui.

– Est-ce que la nouvelle sur les camps de jour se veut un indicateur de ce qui attend les sports d’équipe?

– Un beau don de la part de Mario Lemieux.

– Pour ce que ça vaut.

– Que vous inspire ce repêchage-là?

– Boom. Roasted.

PLUS DE NOUVELLES