Ryan Ellis reste à Nashville pour les 9 prochaines années

L’extension de Ryan Ellis devait être accordée avant longtemps, et c’est exactement ce qui est arrivé. Bob McKenzie est sorti de ses vacances pour annoncer la nouvelle.

Selon ce qu’il rapporte, le défenseur aurait paraphé une extension de contrat de 8 ans d’une valeur de 50 millions de dollars. Ellis touchera environ 6.5 millions de dollars par campagne, une somme relativement raisonnable selon son impact au sein du top 4 des Prédateurs, qui est essentiel.

Il s’agit d’un contrat à long-terme, donc évidemment, il y a un facteur risque. À 37 ans, lorsque son contrat tirera à sa fin, il se peut très bien que son jeu ait régressé.

Mais il ne faut pas oublier deux points importants qui font toute la différence.

1. David Poile a payé moins cher avec ce contrat de 8 ans qu’il n’aurait dû le faire avec un de 5, 6 ou même 7 ans. C’est comme ça que ça fonctionne. En étalant son contrat sur le maximum d’années, ça lui permet d’offrir une moyenne par saison moindre qui permettra aux Preds d’avoir assez d’argent pour lui sous le cap salarial dès maintenant. C’est l’important. C’est une tendance que Poile suit.

2. Dans 8 ou 9 ans, 6.5 millions de dollars vaudra beaucoup moins qu’aujourd’hui. Ce sera peut-être comparable à un salaire de 4 millions de dollars en 2018. On parle donc d’un potentiel semi-fardeau, selon moi, et le semi est important.

Toujours selon McKenzie, l’entente ne contient ni de clause de non-échange ni de clause de non-mouvement.

Toutes les facettes de ce contrat ont été réfléchies et il s’agit encore d’un coup de maître de l’organisation.

En Rafale

– Écoutez le segment matinal de mon collègue Jeff Drouin!

– Amateurs de sneaks : Cristiano Ronaldo magasine avec Complex.

– Ronaldo est sorti.

 

PLUS DE NOUVELLES