Repêchage de 2020 : Quinton Byfield, le jeune et imposant phénomène

Pour les deux prochaines semaines, DansLesCoulisses effectue un portrait préliminaire des espoirs les plus alléchants en vue du prochain repêchage de la LNH, qui aura lieu à Montréal en juin 2020. 10 des meilleurs espoirs de cette cuvée auront des textes à leur nom du 12 au 23 août, tous les soirs de semaine à 21h. 

Quinton Byfield est l’un des joueurs les plus jeunes du repêchage et est en voie de disputer sa deuxième saison seulement dans la OHL, avec les Wolves de Sudbury. Nommé recrue de l’année dans la CHL en 2018-2019, l’Ontarien aura de bonnes chances de s’imposer comme étant le meilleur joueur disponible, au prochain encan amateur.

Quinton Byfield (C)
16 ans – 19 août 2002
Newmarket, Canada
6 pieds 4 pouces
214 livres

En chiffres

Que ce soit dans le Bantam AAA ou dans le Midget AAA, Byfield a toujours été absolument dominant à tous les niveaux. Que ce soit avec sa saison de 108 points en 33 matchs (Bantam) ou avec celle de 92 points en 34 matchs (Midget), l’imposant centre ne laisse personne indifférent depuis ses débuts au hockey.

Puis, à sa première saison dans la CHL, il a terminé avec 61 points en 64 matchs. Un peu décevant, certes… Par contre, lors de la deuxième moitié de la saison et en séries éliminatoires, il a produit au même rythme que Lafrenière (au même âge) dans une ligue dont la compétitivité est considérée supérieure à celle de la LHJMQ. Il y a un gros débat d’âge entre les deux puisque Laffy a commencé sa carrière à 15 ans pour quelques semaines, tandis que Byfield vient de disputer sa première campagne à 16 ans, lui qui est plus jeune d’environ 10 mois. La comparaison est difficile à faire.

Néanmoins, sa deuxième saison devrait être assez monstrueuse, s’il continue sur sa lancée.

Ses forces

Il y a une force qui vient naturellement, dans le jeu de Byfield : son gabarit. Âgé de seulement 16 ans au cours de sa saison recrue, sa stature de 6 pieds 4 ainsi que sa carrure de 214 livres font de lui une menace physique chaque fois qu’il est sur la patinoire et est extrêmement dur à tasser. Cette séquence est absolument effrayante.

Les atouts physiques et athlétiques qu’il possède à un si jeune âge sont alléchantes et risquent de bien se transposer dans la LNH, lorsque ce sera le temps. Grâce à ceux-ci, il est en mesure de s’imposer en zone offensive puisqu’il est large et qu’il possède un long bâton. Byfield est en mesure d’utiliser son coup de patin, son maniement de rondelle et son reach pour décortiquer les brigades défensives adverses et garder possession du disque.

«Sa charpente de 6 pieds 4 et plus de 200 livres fait en sorte qu’il est difficile de lui enlever la rondelle. Combinez-ça avec sa vitesse, et il est un véritable train sur patin. C’est difficile de trouver un ‘power center’ qui est aussi efficace que Byfield.»

– Chris Peters

Par contre, au-delà de tout ça, il y a une chose que j’ai immédiatement remarqué lorsque je l’ai vu jouer contre les 67’s lors des dernières séries de la OHL : son anticipation est de calibre élite et il a l’excellent réflexe d’effectuer des vérifications visuelles dans ses angles morts, lorsqu’en zone défensive. Tout ça fait en sorte qu’il sait toujours où sont les menaces et c’est pourquoi il obtient du temps de jeu en désavantage numérique.

Puis, pour ce qui est de ce qu’il est en mesure de faire avec la rondelle, les faits saillants ne mentent pas à propos de ce que l’on peut voir de lui lors d’un match : il décoche ses lancers avec puissance et précision, peu importe l’endroit où il se situe.

Byfield a un style de jeu ressemblant à celui de Evgeni Malkin et s’avère être l’un des diamants les plus intéressants à acquérir, en vue de juin prochain. The sky is the limit, avec Byfield. Il aura toutefois beaucoup à prouver l’an prochain, lui qui devra maintenir un rythme de production supérieur à celui observé depuis le début de l’année 2019.

Mais en général, il est l’un de ceux qui pourrait entrer en compétition avec Lafrenière pour le premier choix au total, considérant qu’il est un joueur hors-du-commun qui possède un bagage unique.

Projection au repêchage

Le jeune joueur de centre pourrait très bien être repêché au premier rang, comme mentionné ci-haut. Si ce n’est pas le cas, il devrait être sélectionné parmi les trois premiers, à moins que Yaroslav Askarov se glisse au sein du top 3.

Prolongation

– Pas mal.

– Un autre extrait intéressant.

– Plus à son propos.

PLUS DE NOUVELLES