René Angélil a déjà essayé de convaincre José Théodore de signer au Colorado

On connaissait déjà l’histoire selon laquelle André Savard avait, à l’époque où il était DG du Canadien, tenté d’amener Ilya Kovalchuk à Montréal et avait ultimement refusé de céder José Théodore aux Thrashers d’Atlanta. De passage au 91.9 Sports aujourd’hui, Théo a raconté une autre anecdote qui concerne un possible changement d’équipe au cours de sa carrière.

Ça se passe à l’été 2008, alors que l’ancien gardien du CH testait le marché des joueurs autonomes et qu’il était sur le point de quitter l’Avalanche du Colorado pour se joindre aux Capitals de Washington. Dix minutes avant l’ouverture du marché, René Angélil lui aurait passé un coup de fil afin de le convaincre de demeurer à Denver.

L’Avalanche offrait à Théo un contrat de trois saisons, mais le salaire offert par Washington (sur deux ans) a fait pencher la balance du côté de la capitale américaine. Le principal intéressé n’a toutefois pas caché que l’appel de monsieur Angélil avait bien failli tout changer.

Ce n’est pas la seule fois que l’ex-gardien de la LNH a été la cible d’une opération séduction au Colorado. En 2011, quelques instants avant de s’entendre avec les Panthers de la Floride, le fils de Pierre Lacroix, Éric, l’avait appelé afin de le convaincre de retourner jouer pour l’Avalanche et épauler le jeune (à l’époque) Semyon Varlamov. Théo avait finalement choisi la Floride, alors que Jean-Sébastien Giguère a pris le chemin de Denver pour combler le rôle qui lui était prédestiné.

En rafale

– Oliver Ekman-Larsson n’a jamais souhaité quitter les Coyotes.

– Transaction à venir dans la NFL? [Attitude Football]

– Il fallait s’y attendre…

– Ça, c’est beaucoup d’argent.

– Les Olympiques de Gatineau veulent retrouver leur domicile.

PLUS DE NOUVELLES