Renaud Lavoie a sa petite idée concernant l’identité des joueurs qui quitteront Montréal

Deviner les plans de Marc Bergevin a toujours relevé du défi. Relativement discret sur ses intentions, il n’est pas facile de savoir ce qu’il fera en fonction de la date limite des transactions.

Évidemment, on sait qu’il ne sera pas acheteur, mais on ne sait pas à quel point il sera vendeur. L’identité des joueurs qui seront échangés (et surtout l’importance de ces gars-là) reste toujours un mystère pour les amateurs.

Renaud Lavoie a toutefois sa petite idée là-dessus. Pour lui, il faut s’attendre à voir les joueurs les plus importants rester à Montréal. On parle ici de Tomas Tatar, de Jeff Petry ou de Max Domi. Selon Lavoie, ces gars-là ont leur place à Montréal jusqu’à l’issue de la campagne.

Présentement, ce sont des joueurs de la trempe de Nate Thompson qui devraient quitter – ce qui est attendu.

Mais passons maintenant au sujet principal : Ilya Kovalchuk. À 11 jours de la date limite, personne ne sait vraiment ce que Marc Bergevin choisira de faire dans son cas.

Voici ce que Renaud Lavoie en pense.

Est-ce qu’on peut s’attendre au départ d’Ilya Kovalchuk? Probablement que oui.

Si Marc Bergevin se fait appeler concernant un choix de sixième tour, il va dire ‘je le garde avec nous’. Et s’il reçoit une offre qu’il ne peut refuser pour Ilya Kovalchuk, il n’a pas le choix. – Lavoie

Il s’agit de la réponse logique. S’il n’obtient pas son prix pour celui qui fait pratiquement office de sauveur depuis son arrivée à Montréal, il est aussi bien de le garder en ville.

Ceci dit, l’idéal serait sans doute de le voir quitter, question de renflouer les coffres au niveau des choix au repêchage. Après tout, de la manière dont il joue, une équipe sera prête à payer pour amener ce talent brut en vue des séries.

En rafale

– En parlant du loup.

– Pas un parcours unique.

– Magnifique geste.

– Un Bob Gainey 2.0?

– Un beau plateau.

PLUS DE NOUVELLES