Qui sont les favoris pour voir leur contrat être racheté ?

À partir du 15 juin prochain (ou 48h après la finale de la coupe Stanley), les DG pourront racheter le contrat qu’ils voudront (ou pas), et ce jusqu’au 30 juin à 17h. Et cette saison, les candidats ne manquent pas.

Rien qu’à Montréal, Karl Alzner est souvent cité puisqu’il n’a jamais joué à la hauteur de l’entente qu’il a signée, en juillet 2017. Pour rappel, le défenseur a paraphé un contrat de 5 ans et 23.1M$. Un peu plus d’un an après cette signature, Alzner se retrouvait au ballottage.

Que se passera-t-il avec lui ?
(Crédit: YouTube)

Dale Weise est également un autre candidat potentiel à un rachat de contrat, à Montréal. 

D’ailleurs, un rachat de contrat dans le cas d’Alzner aurait un coût total de 1.069M$ (en dollars réels) jusqu’en 2024-25 pour le Canadien.

Au niveau de son impact sur la masse salariale, Alzner comptera pour 1.069M$ en 2019-20, 4.1M$ en 2020-21, 2.1M$ en 2021-22 et 1.069M$ de 2022-23 à 2024-25 – en cas d’un rachat.

Or, l’ancien arrière des Capitals n’est certainement pas le seul à voir cette possibilité lui planer au-dessus de la tête, en commençant par Milan Lucic. 

Il lui reste encore cinq saisons à son contrat de 7 ans (et 42M$!). Les Oilers auront bon vouloir échanger Lucic, ce sera extrêmement difficile de le faire. Lucic se fait vieux, et absolument aucune équipe ne voudra de lui, à part si Ken Holland propose Kailer Yamamoto ou Jesse Puljujarvi en plus de Lucic.

On aussi Loui Eriksson, des Canucks. Ce dernier a récemment fait une sortie, déclarant que ses mauvaises performances étaient imputables à la mauvaise relation qu’il avait avec Travis Green. En trois saisons à Vancouver, l’attaquant a récolté 76 points en 196 matchs. Un rachat de contrat coûterait 3.33M$ (toujours en dollars réels) sur six ans aux Canucks, et un impact sur la masse de 5.5M$ lors des deux premières années, 3.5M$ lors des la troisième puis 555.5K pour les 3 dernières saisons.

Le cas de Kevin Shattenkirk fait également jaser. Les Rangers ont vraiment essayé de l’échanger durant toute la dernière saison, en vain. Le #22 a même été laissé de côté par son entraîneur durant la saison, et avec les jeunes qui arrivent, surtout à la ligne bleue, Shattenkirk n’a plus sa place à New York.

Bref, ce seront des dossiers à suivre à partir du mois de juin !

En rafale

– Haha !

– Les Hurricanes ont du succès partout !

– Dommage.

– Wow !

PLUS DE NOUVELLES