Quatre choix de 2e ronde du Canadien resteront en Europe/Russie l’an prochain

On sent un vent de renouveau dans l’organisation du Canadien depuis quelques mois. Jesperi Kotkaniemi, 18 ans, a passé l’année à Montréal…

Ryan Poehling a été splendide durant son premier match avec le CH…

Josh Brook a participé aux derniers matchs du Rocket cette saison…

Cale Fleury, Lukas Vejdemo, Jake Evans et Michael McNiven ont connu une très bonne saison à Laval.

Bref, il y a un vent de fraîcheur qui souffle sur l’organisation.

Malheureusement, il faudra se montrer patient avec plusieurs espoirs européens.

Jacob Olofsson, joueur de centre choisi au deuxième tour en 2018, disputera la prochaine campagne chez lui, en Suède. Il portera cette fois les couleurs de la formation de Skelleftea Aik, en première division (SHL). Rappelons que son équipe actuelle, le Timra IK, a été reléguée en deuxième division la semaine dernière.

Olofsson a signé un contrat de deux ans avec sa nouvelle formation et selon Andrew Zadarnowski, le contrat d’Olofsson ne contiendrait pas d’opt-out clause s’il venait à percer l’alignement du Canadien. Tout comme Romanov, Ikonen et Ylonen, il faut donc s’attendre à voir Olofsson jouer ailleurs qu’en Amérique du Nord en 2018-19. #TousDesChoixDe2eRonde

Olofsson est le seul des quatre espoirs mentionnés ci-dessus à posséder un contrat de deux ans par contre.

Ylonen, Ikonen et Olofsson devraient toutefois participer au camp de développement de l’équipe cet été. Quant à Romanov, il y a de fortes chances qu’il ne puisse pas y participer en raison de la nature de son contrat avec le CSKA.

Romanov pourrait faire le saut directement dans la LNH lorsqu’il s’amènera en Amérique, mais pour les autres, ça passera probablement par un séjour à Laval. Quoique Olofsson, de par ses qualités et son style de jeu, pourrait imiter Lehkonen et commencer directement avec le Canadien…

Il aura 21 ans (minimum) lorsqu’il tentera sa chance avec le Canadien. D’ici là, il aura du temps pour améliorer ses principales faiblesses. Et visiblement, il en a plusieurs…

À noter que ces quatre joueurs-là toucheront plus de sous avec leur équipe actuelle qu’avec le Rocket. Il faut prendre ça en considération aussi…

En rafale

– Du génie? Un manque de respect?

– Au tour des joueurs et du staff du Rocket de faire leur bilan aujourd’hui. Hâte d’entendre Karl Alzner, qui a été laissé de côté lors du dernier match de la saison…

– Pour ceux et celles qui auraient raté leur passage à TLMEP hier soir.

– Normal qu’ils se soient excusés…

– Le tout premier entraîneur de l’Impact en MLS s’est trouvé un (excellent) nouvel emploi.

PLUS DE NOUVELLES