Pour la première fois de sa vie, Ilya Kovalchuk est roi dans une ville de hockey

Ilya Kovalchuk est habitué d’être le meilleur joueur (ou l’un des meilleurs joueurs) de sa formation. Que ce soit à Atlanta ou chez les Devils, il était la vedette de son club. À Los Angeles, même si cela n’a pas fonctionné, il a été mis sous contrat pour tirer l’équipe sur ses épaules.

Mais à Montréal? Il a été qualifié de « signature sans risque » de la part d’un homme (Marc Bergevin) qui devait justifier son arrivée.

Pour la première fois de sa vie, Ilya Kovalchuk jouait dans un vrai marché de hockey. Pour la première fois de sa vie, il arrivait sans être un sauveur ou un joueur vedette.

C’est dans ces conditions-là qu’il a réalisé que de jouer au hockey dans un marché comme Montréal est fantastique pour lui. Il est redevenu lui-même, ce qui en fait un véritable roi au sein de l’organisation du Canadien.

Ce n’est certainement pas la neige (il connait ça, lui qui a grandi en Russie) qui allait l’arrêter, lui qui a profité de la présence de sa famille en ville pour aller s’amuser avec ses gars sur une patinoire extérieure de la ville.

Bref, tout roule bien pour celui qui veut rester à Montréal, une ville qu’il aime de plus en plus.

Vendredi, il n’arrêtait pas de neiger, mais mes enfants voulaient jouer dehors. Nous avons visité une première patinoire et il y avait environ quatre pieds de neige! Nous avons essayé une autre glace et il y avait une zamboni qui nettoyait la patinoire aux 20 minutes. Je n’en revenais pas. – Kovalchuk

Il a le sentiment d’être à Montréal depuis longtemps tellement les partisans sont bons à son égard. Il aime la réaction de la foule quand il procure la victoire aux siens ou quand il arrive à effectuer un jeu dont lui seul a le secret.

Oui, il est en quelque sorte le roi de Montréal.

En rafale

– Et il inspire les autres membres de l’organisation.

– Un plateau qui se fête.

– Rien de trop grave.

– Quand même.

– Avis aux intéressés : je recrute sur Passion MLB.

PLUS DE NOUVELLES