Pendant la pandémie, Vernon Adams Jr. était un livreur pour Uber Eats

S’il y a bien un sport dont les chances de retour au jeu sont minces, c’est bien le football de la LCF. Tout est en place… sauf le financement. Et avec la grosseur de la dette en raison du virus, je serais le premier surpris de voir le gouvernement canadien financer des gars qui iront payer leurs impôts aux States.

Malgré tout, les membres du personnel des Alouettes et des huit autres clubs ont droit à leur chèque de paye. Mais les joueurs? Non.

Prenons donc l’exemple de Vernon Adams Jr. Ce dernier s’attendait à gagner 500 000$ cette année – et il a sans doute les dépenses qui viennent avec un tel salaire. Cependant, il n’a pas touché un seul sous de ce montant-là parce qu’il n’y a aucun match en 2020.

Voilà pourquoi celui qui voulait voir les joueurs se faire payer quand même a décidé de prendre le taureau par les cornes et d’agir. Comment?

En livrant de la nourriture pour le compte de Uber Eats. Et comme l’a dit TVA Sports dans un jeu de mots qui m’a fait rire, il livre la marchandise.

Évidemment, le quart-arrière des Alouettes, qui a joué comme un MVP en 2019, n’était pas dans son élément. Il l’a fait, tel qu’indiqué sur The Athletic, afin de pouvoir nourrir sa famille.

Avec des journées à 500$, il avait de bonnes raisons de le faire.

Il l’a surtout fait en avril et en mai. Depuis ce temps-là, il a surtout pris le temps de s’entraîner afin d’être prêt si jamais le retour au jeu devait se concrétiser.

Même si c’est une saison de six affrontements, peu importe ce sera quoi, je vais être prêt. – Adams Jr.

Souhaitons-lui qu’il y ait une saison… ainsi qu’aux fans. Après tout, pour la première fois depuis quelques années, les Alouettes ont un quart-arrière partant digne de ce nom.

En rafale

– Ça, c’est très bien dit.

– Le Kraken prend vie.

– Voici ce que Dany Dubé pense des premiers matchs dans la bulle. [98.5]

– Mike Trout deviendra père.

– Magnifique.

PLUS DE NOUVELLES