Pavel Datsyuk jouera une dernière année dans la KHL avant de devenir le DG de sa formation

Les histoires de joueurs qui sont encore sur la glace avant (ou pendant) d’avoir un rôle de direction sont toujours curieuses et créent une drôle de dynamique. Rapidement, l’exemple qui nous vient en tête est celui de Mario Lemieux, qui était un proprio des Penguins lors de ses dernières années.

Même chose pour Michael Jordan à Washington.

Forcément, cela crée un certain débalancement du pouvoir. Si on prend l’exemple de Jordan, il allait voir son coach pour lui demander plus de temps de jeu. Non seulement c’est une légende de basket qui le fait… mais c’est aussi ton patronTu n’as pas le choix de l’écouter.

C’est probablement ce qui attend Pavel Datsyuk.

Depuis quelques années, le magicien des Red Wings est retourné chez lui pour finir sa carrière dans la KHL. Il jouait avec le SKA depuis quelques années, mais évolue pour l’Avtomobilist de Iekaterinbourg depuis un an.

Il sera de retour là-bas pour une dernière saison, mais il a déjà été annoncé qu’il s’agira de sa dernière campagne en tant que joueur… après quoi il deviendra le DG de l’équipe.

Le montant pour lequel il a signé n’est pas astronomique ; il gagnera environ 260 000$ canadiens. Il jouera donc par passion.

La dynamique là-bas sera intéressante à suivre puisque l’entraîneur qui vient d’être nommé est Bill Peters. Celui qui est pris au coeur du scandale qu’on connaît en Amérique du Nord a été engagé pour entraîner l’équipe de Datsyuk.

L’homme aux mains incroyables sera donc le joueur de Peters pour une deuxième fois en carrière – Peters ayant été adjoint à Detroit dans le temps – et il deviendra, dans un an, son patron.

Avec cet aspect-là et le fait que la réputation de Peters n’est pas excellente, parions qu’il marchera un peu plus sur des œufs en Russie qu’il ne le faisait en Amérique du Nord…

En rafale

– Pas de rancune entre le PM et le capitaine du CH.

– La OHL, bassin de talent? [TSLH]

– Tyson Barrie ira voir ailleurs. [TSLH]

– L’opportunité d’une vie.

Pas le choix.

PLUS DE NOUVELLES