Pat Brisson a raconté comment le CH a pu signer Tyler Toffoli à rabais

L’un des secrets les mieux gardés de la couverture sportive montréalaise se trouve sur YouTube.

Tony Marinaro ne cesse de mener des entrevues de grande qualité dans le cadre de son nouveau Sick Podcast.

Hier, Marinaro a reçu Pat Brisson comme invité… et disons que le réputé agent de joueurs n’a pas déçu. Il avait plusieurs choses à dire et il en s’est pas gêné pour les dire. Love it!

Brisson a bien évidemment parlé de Tyler Toffoli, l’une des saveurs du moments à Montréal. Voici ce qu’il avait à dire :

Le timing pour le Canadien et Tyler Toffoli était parfait pour se rencontrer. Toffoli avait bien fait à Vancouver, mais la pandémie a rendu les Canucks frileux financièrement lorsqu’est venu le temps d’offrir une nouvelle entente à Tyler Toffoli. Rappelons que Toffoli a attendu trois jours avant de signer avec les Habs en octobre dernier.

Brisson a avoué que dans un marché sans COVID-19 où le plafond salarial aurait augmenté au lieu de demeurer flat, Toffoli aurait reçu entre six et huit offres à un salaire entre cinq et six millions $. On ne peut pas être en désaccord avec lui, ayant vu comme Toffoli a le don de la mettre dedans.

Marc Bergevin a tout fait pour tenter d’offrir 5 millions $ à Toffoli, mais il n’y est pas parvenu avec le plafond salarial et les joueurs en place. Sa première offre était même de moins de 4 millions $ selon Brisson…

Toffoli et Brisson ont songé attendre et espérer voir Bergevin échanger un contrat mais au final, il est arrivé un moment où le risque n’en valait plus la chandelle à leurs yeux. Plutôt que d’attendre et d’espérer recevoir une offre de cinq millions $ de la part du CH (ou d’une autre équipe), le clan Toffoli a décidé de sécuriser son contrat de 4 ans/4,25 millions $.

Toffoli vaut au moins six millions $ aujourd’hui, après sa superbe saison, selon son agent. Quelle belle signature de la part de Marc Bergevin!

Brisson a aussi confié ceci durant son entretien avec Tony Marinaro :

– Pat Brisson ne croyait jamais que Cole Caufield, aussi son client, allait être disponible au 15e rang. Il était convaincu que Caufield allait sortir entre le 8e et le 10e rang, malgré son petit gabarit.

– Brisson a vu jouer Cole Caufield alors qu’il avait 10 ans puisque son fils est aussi né en 2001. Il se souvient de l’avoir vu marquer une tonne de buts, à des moments importants, et de l’avoir vu tirer plus que n’importe qui d’autre. Il n’a pas changé et il a tout pour réussir. Il aime les grands moments, il a toujours le sourire aux lèvres, il travaille très fort…

– Il est convaincu depuis longtemps que l’équipe qui allait repêcher Caufield allait réaliser tout un coup!

– Il est convaincu que les Rangers vont racheter le contrat de Tony DeAngelo et que celui-ci se trouvera une nouvelle équipe dans la LNH ensuite.

– Il comprend que Marc Bergevin et Geoff Molson se sont fait une priorité de mettre la meilleure équipe sur la patinoire, peu importe la nationalité des joueurs.

– Il comprend que Marc Bergevin est sous haute pression présentement, mais il croit qu’il a très bien fait depuis son arrivée à Montréal.

En rafale

– Bonne nouvelle!

TRÈS mouvementée, en effet!

– Dommage pour les deux Canadiens.

– Comment est-ce que tout ça finira?

PLUS DE NOUVELLES