Pastrnak doit améliorer un aspect de son jeu lors des prochaines séries

David Pastrnak s’est rapidement imposé comme l’une des étoiles de son année de repêchage, en 2014, alors qu’il a été repêché au 25e rang par les Bruins.

Un coup de maître de leur part, car le talentueux ailier est le 2e meilleur pointeur de cet encan amateur, derrière Leon Draisaitl et devant Dylan Larkin.

Dire qu’il est parti tout juste avant le tour de parler du Tricolore, qui a choisi Nikita Scherbak. Mais bon, rien ne dit que, s’il avait été libre, il aurait été le choix du Canadien.

Peu importe, au fil du temps, il s’est imposé comme un morceau important des Bruins.

Lors des dernières séries, il a continué de produire offensivement jusqu’en finale, où il a manqué de gaz avec 4 points en 7 matchs et un différentiel de -7.

Est-ce sa blessure à un pouce qui l’a ralenti ou un manque de confiance? Probablement un peu des deux, mais le président des Bruins, Cam Neely, parle beaucoup de la 2e option.

L’ancienne gloire des Bruins reconnaît que le jeune homme a progressé à chacune de ses trois premières apparitions printanières. Mais un aspect du jeu de Pastrnak a inquiété Neely durant la guerre de tranchées face aux Blues.

«Je comprends que l’on peut manquer de confiance, mais je ne comprends pas une perte de confiance et ne pas lancer vers le filet. C’est ce dont j’ai discuté avec lui.» – Cam Neely.

Dans les faits, le Tchèque a obtenu en moyenne 4 lancers par rencontre durant la finale, contre 3 pour les trois premières rondes. Mais Neely a noté les chances manquées, entre autres avec des lancers sur réception, et sur lesquelles Pastrnak a du succès en temps normal.

Pour les Bruins, les chances de remporter les grands honneurs vont s’amenuiser de plus en plus. Le printemps prochain, ils auront besoin de tout le groupe pour répéter leur parcours des dernières séries et le terminer sur une meilleure note.

Pastrnak devra démontrer qu’il a appris de la finale en juin dernier et qu’il saura mieux se préparer aux rigueurs du hockey des séries.

En rafale

– David Poile a confiance que Kyle Turris fera un retour en force.

– Connor McDavid, sans aucune hésitation.

– J’ai très hâte de le voir en action cet automne!

PLUS DE NOUVELLES