Où ferait-on la parade de la Coupe Stanley?

Marc Bergevin l’a tellement répété souvent que ces phrases sont désormais gravées dans mon cerveau :

L’objectif, c’est de faire les séries. Après ça, tout peut arriver. Surtout avec Carey Price devant le filet.

First, si l’actuel plan de relance de la LNH est approuvé, Marc Bergevin aura bizarrement atteint son objectif #1 en 2019-20, malgré deux séquences de huit défaites consécutives et une autre de six. On oubliera vite qu’il n’a pas réussi à améliorer de façon significative l’équipe l’été dernier.

Second, il se pourrait bien que Bergevin ait raison au final. Des équipes ont peur du Canadien et surtout de Carey Price présentement… même si Kovalchuk, Thompson, Cousins et Scandella ont quitté avant le trade deadline. Oui, tout pourrait théoriquement arriver. Pensez à 1986, à 1993 et au printemps Halak!

Réjean Tremblay s’est amusé à pousser la chose encore plus loin ce matin dans le Journal de Montréal.

Si la LNH et l’Association des joueurs approuvent bel et bien l’idée d’un tournoi à 24 équipes au cours des prochains jours, Marc Bergevin aura réussi

Et si jamais le CH, je ne sais trop pour quelle raison, mais devait faire un long bout de chemin (grâce au brio de Carey Price notamment) et qu’il mettait la main sur la Coupe Stanley, ne serait-ce pas là la chose la plus inusitée de l’histoire? Une équipe qui termine la saison au 24e rang de la ligue, mais qui parvient tout de même à mettre la main sur la Coupe Stanley, ce serait un exploit encore plus spécial que celui des Blues de St-Louis l’an dernier. T’sais, le scénario des Blues que tout le monde utilise désormais pour donner de l’espoir aux équipes basses au classement…

Mais là où Réjean Tremblay a trollé le Québec, c’est lorsqu’il a demandé où se ferait la parade de la Coupe Stanley!

Les rassemblements de plus de 10 personnes issues de 4 familles ou plus sont interdits au Québec, même à l’extérieur. Aucun rassemblement de plus de 250 personnes ne pourra avoir lieu sous n’importe quelle forme d’ici la fin du mois d’août.

Les masques… les deux mètres…

On serait obligé de faire la parade sur une distance de St-Hyacinthe à Montréal… et de peut-être tous rester dans notre voiture à klaxonner quand le convoi passerait.

On s’entend tous pour dire que les chances de voir la Coupe Stanley (remportée à Vegas) à Montréal en 2020 sont TRÈS minces. Mais il faut avouer que ce scénario de parade bizarre a tout de même de quoi nous faire sourire… et nous rappeler dans quel monde nous visons présentement!

*Mise à jour : comme l’a confirmé (avec humour) le premier ministre François Legault, le Canadien ne pourra pas tenir un défilé dans les rues de Montréal cet été.

En rafale

– Ils ne signeront pas avec les Blackhawks.

– Il y a tellement de choses bizarres dans les choix…

– Les printemps se suivent, mais ne se ressemblent pas pour Rafaël Harvey-Pinard. Pourtant, ils auraient pu…

– Brendan Gallagher se montre créatif sur les réseaux sociaux depuis le début de la pandémie. [ABC7]

PLUS DE NOUVELLES