On n’est pas tendre encore avec P.K. Subban

Le titre fait en sorte qu’on me pointe du doigt, comme celui qui pointe encore une fois l’ancien défenseur du Canadien, P.K. Subban. Pourtant, ce n’est pas le cas puisque je débarque ici pour livrer les propos d’un dirigeant de la Ligue nationale au sujet du numéro 76. Pourquoi les rumeurs indiquent-elles que David Poile tenterait de le sortir de son vestiaire? Ça tourne fort et même P.K. est conscient que son nom se promène beaucoup en coulisse.

Il reste un talent brut, peu importe.
Capture d’écran YouTube

L’individu en question n’a réellement pas été tendre envers celui qui empoche le plus de millions au sein de la brigade défensive des Predators de Nashville. Dans le vestiaire des Preds, tout comme au sein du Tricolore, il prend beaucoup (trop) de place et ce comportement dérange ses coéquipiers : « Too much P.K. It’s too much everything. »

Trop de PK, c’est comme trop de tout!

Non, mais, OUCH! Ajoutons à cela que ce type croit fermement que P.K. Subban n’est plus un brigadier de premier ordre, mais plutôt de deuxième unité.

« Je ne le mets pas parmi les deux meilleurs défenseurs d’une formation, je l’ai plutôt sur une deuxième paire. », dirigeant anonyme de la LNH.

Chez les Preds, à la suite de l’élimination hâtive de ceux-ci lors du dernier bal printanier, on sent que cette organisation observe une autre avenue. Évidemment, lorsque ça ne tourne pas rond au sein d’un groupe, l’un ou plusieurs joueurs deviennent des cibles. Dans ce cas-ci, l’agneau qui pourrait être sacrifié se nomme P.K. Subban. Avec la vitesse du jeu qui augmente, certains pensent que Subban a moins d’éclat… ICI, je n’achète pas puisque des défenseurs plus lents que Subban se tirent bien d’affaire dans cette Ligue nationale plus rapide et plus verte.

Le dirigeant en question a même ajouté qu’il n’était pas certain que ses jambes étaient aussi fraîches qu’avant. Avec un rythme de jeu plus élevé, il semble que son étincelle ne soit plus la même. Mais comme je l’ai précisé, j’ai beaucoup de difficulté à acheter puisque Zdeno Chara et Shea Weber trouvent des solutions pour s’ajuster à cette cadence effrénée. Subban demeure un humain intelligent, donc il est certes en mesure de s’ajuster en vue du futur.

Bref, ça reste tout de même que si P.K. empoche 9 millions de dollars par campagne, Roman Josi en mérite au moins 10 millions…

En rafale

– Dire que Marc Bergevin ne le voulait pas à Montréal au prix exigé par les Sabres.

– Mais ce jour ne s’est pas réalisé.

– Selon moi, il jouera ce soir… donc, comment ne pas l’admirer?

Les Blues veulent d’ailleurs affronter la meilleure équipe des Bruins.

– Une prolongation de contrat pour Roman Polak.

– Il est de retour à l’entraînement après avoir déclaré forfait à Roland Garros.

PLUS DE NOUVELLES