On connaît maintenant les exigences salariales de Derick Brassard

Il y a encore plusieurs joueurs autonomes sans restriction toujours sans contrat dans la LNH. Cependant, rares sont ceux de moins de 30 ans qui sont toujours disponibles. Jake Gardiner, Ryan Spooner, Ben Hutton, Riley Sheahan, Tobias Reider, Alex Petrovic, Ryan Dzingel Stefan Moesen, Oscar Lindberg…

Bref, les UFA toujours sans nouvelle entente le 12 juillet ont bien souvent 30 ans ou plus.

Parmi ceux-ci, Derick Brassard.

L’ancien choix de premier tour (sixième au total en 2006) des Blue Jackets a porté les couleurs de trois équipes la saison dernière. Pittsburgh, Floride et Colorado.

Lorsqu’il a pris la route de Denver, il a été échangé en retour d’un choix de troisième ronde.

Quelques semaines auparavant, Brassard avait été acquis par les Panthers en retour notamment de Nick Bjugstad.

Au total, en 2018-19, il a obtenu 23 points en 70 rencontres. 14 buts et 9 mentions d’aide…

Tout ça en maintenant un différentiel négatif avec chacune de ses équipes.

Brassard, qui aura 32 ans en septembre, a donc clairement une valeur à la baisse.

Quatre équipes de la LNH auraient récemment démontré de l’intérêt envers ses services (à son agent). Non, le Canadien n’en ferait pas partie.

Selon mes sources, Columbus, Detroit et la région new-yorkaise seraient des possibilités pour Brassard.

Alors, pourquoi Brassard est-il toujours sans contrat alors? Tout indique que c’est en raison de ses demandes (déraisonnables?).

Selon Jason Gregor (TSN 1260), Brassard exigerait un contrat de 4 millions $ par saison durant quatre ans. Rien de moins!

Les Oilers seraient prêts à lui offrir un deal d’environ 2 à 2,5 millions $ par saison… et ils pourraient être tentés de grimper jusqu’à 3 millions $ (selon Gregor). Mais il serait surprenant de les voir aller plus haut que ça.

Brassard, à l’image de Marcus Johansson – il exigeait un contrat 5 ans / 5 millions $ et a terminé avec une entente de 2 ans / 4,5 millions $ – va certes devoir ses demandes à la baisse. Il n’est pas en très bonne position pour se montrer aussi exigeant.

Je vous pose deux questions.

1. Qui vaut davantage 4 millions $ par saison? Un vétéran sur la pente descendante comme Derick Brassard ou un jeune attaquant russe énigmatique pour Nikita Gusev? Bonne question, hein?

2. À 2,5 millions $ par saison pendant deux ans, seriez-vous du genre à applaudir ou à huer la signature de Brassard à Montréal? Je ne fais que demander…

Quoique plus j’y pense, plus j’ai l’impression que Brassard parviendra à obtenir un salaire de 3,5 à 4 millions $… mais pas durant quatre ans. Il va couper dans son terme avant de couper dans son salaire annuel…

En rafale

– Jason Gregor a aussi confié que les Oilers avaient offert un contrat de 3,5 millions (un an) à Wayne Simmonds, soit 1,5 million $ de moins que les Devils.

– Gregor a aussi mentionné que si les Leafs ont dû offrir un choix de première ronde aux Hurricanes afin qu’ils acceptent de prendre le contrat d’un an de Patrick Marleau, il est presque impossible de penser que Milan Lucic (4 ans / 6 millions $) puisse être échangé. Ça coûterait les yeux de la tête!

– Quelles sont les solutions pour resserrer la défensive montréalaise?

– Atlanta FC est-il en train de perdre de la crédibilité sur la scène internationale?

– Des partisans motivés et optimistes.

PLUS DE NOUVELLES