On aime ou on déteste Marc Bergevin

S’il y a bien une chose que l’on sait et que l’on ne peut pas nier, c’est que les partisans du Canadien sont très souvent polarisés dans leurs opinions. Tel joueur est pourri! Tel autre est aussi bon que Maurice Richard! Tel espoir est la copie conforme de Guy Lafleur et il va remporter le trophée Hart, mais tel autre n’aurait jamais dû être repêché en première ronde!

Un jour, Max Domi est écoeurant. Le lendemain, il écoeure.

Il y a beaucoup de méga-fans de Carey Price, mais il y probablement autant de méga-haters du #31.

En septembre, on voulait échanger Jonathan Drouin. En novembre, on était prêt à lui construire une statue devant le Centre Bell… mais en février, on le qualifiait à nouveau de flop monumental.

Trege Wilson du site TheHockeyWriters est parti de ce principe-là pour en venir à une conclusion concernant le travail de Marc Bergevin depuis son arrivée à titre de DG du Canadien (il y a huit ans) : Soit on adore Marc Bergevin… soit on le déteste. Il n’y a que très peu de gris entre le blanc et le noir lorsqu’il est question du DG du CH.

Soit on applaudit ses bonnes transactions, soit on critique ses non-participations aux séries, réclamant son congédiement dès qu’on le peut. Rares sont ceux et celles qui font les deux.

(Crédit: )

Il y a de ses homologues qui le critiquent d’avoir soumis une offre qualificative à Sebastian Aho l’été dernier, alors que d’autres le voient comme l’un des meilleurs et des plus sympathiques de sa profession. Rarement de gris, que du blanc et du noir!

C’est un peu la même chose avec Trevor Timmins, soit dit en passant. Les gens qui lui font encore confiance sont moins nombreux qu’il y a 10 ans, mais ils lui font VRAIMENT confiance, vantant constamment la banque d’espoirs montréalaise. Les autres, ils rêvent à son successeur au moins une fois par semaine.

Il faut dire que Bergevin et Timmins n’ont jamais fait vraiment d’effort pour se rapprocher de la base de partisans montréalais. Au contraire, Bergevin a souvent répété qu’il ne pensait pas comme un partisan et que le jour où il commencera à le faire, il courra à sa perte. Rien pour aider les gens à avoir une position neutre ou favorable envers toi s’ils n’approuvent pas ses décisions.

Le jour où il a échangé P.K. Subban, Marc Bergevin a aussi contribué à éloigner les deux extrêmes à son égard.

Et le plan qu’il a concocté et mis en œuvre il y a deux, trois ans n’a pas aidé à rapprocher tout le monde.

Bref, les fans du CH ont toujours été intenses, émotifs et passionnés… mais lorsqu’il est question de noter le travail du DG de l’équipe, ils sont plus polarisés que jamais. Et je ne crois pas que l’expression diviser pour mieux régner soit applicable ici. On va laisser ça à Donald Trump si vous le voulez bien…

En rafale

– Au tour de Scott Niedermayer de servir de comparaison pour Alexander Romanov. #Doughty #Emelin #Orlov #McAvoy

– Les vétérans seront importants la saison prochaine à Laval. Est-ce que le possible départ de Charles Hudon vers l’Europe pourrait faire mal à l’équipe de Joël Bouchard? [TheAthletic]

– Quand le trash talk va trop loin.

– Le retour du hockey récréatif se passe dans certains endroits de l’Amérique du Nord. [THN]

– Votre réponse?

PLUS DE NOUVELLES