Offre hostile à Sebastian Aho : le propriétaire des Hurricanes ne comprend toujours pas

On se souvient tous des circonstances dans lesquelles le Canadien a signé Sebastian Aho, n’est-ce pas?

Le CH avait alors besoin de renfort au centre et a visé un jeune homme au début de la vingtaine qui était (et qui est encore) en mesure d’aller chercher environ un point par match.

Pour ce faire, Marc Bergevin avait respecté ses limites personnelles (il ne voulait pas trop hypothéquer sa masse salariale et vider sa banque de choix) et a construit le contrat pour que la majorité de l’argent soit versée au tout début de l’entente.

Dans les faits, on se souviendra que la majorité de l’entente est versée sous forme de bonis le 1er juillet. En cours de saison, Aho est payé comme les Victor Mete de ce monde… mais pas lors du 1er juillet.

(Crédit: Cap Friendly)

Marc Bergevin s’était donc dit que le proprio des Hurricanes, qui n’est pas reconnu pour être le plus riche des proprios de la LNH, n’allait pas pouvoir soutenir ce rythme et allait laisser aller le jeune centre.

Mais évidemment, ce n’est pas arrivé.

À l’époque, on se souviendra que les Hurricanes n’ont pas attendu longtemps avant de confirmer qu’Aho allait demeurer en Caroline. La formation de Raleigh avait sept jours pour se décider, mais a réglé le dossier très rapidement.

On sait aussi que cela a laissé des traces et qu’il faudra surveiller les jeunes joueurs du CH dans quelques années… surtout si Marc Bergevin est pris à la gorge au niveau salarial.

Mais revenons au cas Aho. Le proprio des Hurricanes, Tom Dundon, a récemment affirmé que la situation était ridicule et que le CH n’allait jamais réussir son coup.

C’est ce que nos collègues chez Habsolument Fan ont rapporté via du contenu qui était sorti chez The Athletic.

À ses yeux, il a l’argent pour égaler l’offre et il était clair que l’équipe n’était pas prise à la gorge au niveau du cap salarial.

Pourquoi donc faire une offre dans de telles circonstances?

La chose la plus frustrante dans ce cas est que nous avions amplement d’espace sur notre masse salariale. Je ne comprends pas la pertinence dans ce cas-ci. Soit ils pensaient que j’étais vraiment stupide ou vraiment pauvre. Le fait qu’une personne intelligente puisse en arriver à l’une ou l’autre de ces conclusions est très bizarre. – Tom Dundon

Je vous ai dit plus haut dans mon texte que le CH n’a pas une grosse marge de manœuvre et que les Hurricanes sont fâchés, n’est-ce pas?

Le seul regret du proprio est de voir Aho sous contrat pour cinq ans seulement. Il aurait aimé le garder à Raleigh à plus long terme, mais il ne pouvait pas le faire suite à la signature de l’offre hostile.

Je continue de croire que l’idée était bien pensée, ceci dit.

En rafale

– Excellente nouvelle.

– Thatcher Demko s’enligne vers un départ contre le CH.

– Les lignes des Canucks.

– Vraiment?

– L’éternel débat.

PLUS DE NOUVELLES