Non, je ne « prendrai » pas pour les Penguins face aux Canadiens

Je crois que l’on devrait inscrire quelques partisans du Canadien à des cours de statistiques. Il y a des locaux qui ne servent à rien dans plusieurs CEGEP et universités présentement. Et semble-t-il que l’on est rendu super bon dans l’enseignement à distance au pire…

Pourquoi est-ce que je vous parle de statistiques ce matin? Tout simplement parce que j’ai vu et rencontré des dizaines et des dizaines de partisans qui souhaitent désormais que le Canadien soit éliminé rapidement face aux Penguins… tout simplement pour repêcher Alexis Lafrenière.

Est-ce que l’on peut rêver à Lafrenière? Oui, la première loterie de vendredi dernier nous le permet encore.

Mais doit-on faire des plans avec un scénario qui n’a que 12,5 % – soit une chance sur huit – de se produire? La réponse est non.

Il y a sept chances sur huit que si jamais le Canadien se fait éliminer par les Penguins, il ne remporte pas la deuxième loterie. Bref, il y a quand même 87,5 % de probabilités de voir le CH perdre face aux Penguins et ne PAS repêcher Lafrenière.

Il est donc plausible et (très) probable de penser que Lafrenière ne jouera pas pour le Canadien et ce, même si celui-ci baisse pavillon rapidement face aux Pens.

C’est pourquoi je souhaiterai tout de même voir la troupe de Claude Julien vaincre à trois reprises les hommes de Mike Sullivan lorsque l’action reprendra. Je sais que plusieurs ne partageront pas mon cheering mais bon, l’esprit du sport et de la compétition doit être préservé un moment donné.

Non, vous ne m’entendrez pas demander à Price et Weber de rester chez eux… à Keith Kinkaid de vite rentrer à Montréal… à Romanov d’abandonner l’idée d’amorcer sa carrière nord-américaine dès cet été… à Claude Julien de continuer de donner du gros temps de jeu à Jordan Weal…

À l’intérieur de moi, je souhaiterai voir le CH gagner sa ronde de qualification et participer aux vraies séries. L’expérience que ça donnerait aux jeunes joueurs de l’organisation (Suzuki, Kotkaniemi, etc.) et l’espoir qui pourrait renaître chez Price et Weber par exemple, ça vaut plus que 12,5 % de chances de quelque chose, non?

Ceci étant dit, on est tous d’accord sur un point : Le Canadien risque fort probablement de se faire éliminer par les Penguins. Ils ont la cote la plus généreuse de toutes les équipes encore en vie et contrairement au Pens, ils ont perdu quatre joueurs en février dernier, eux… pas l’inverse.

D’autant plus que les joueurs des Penguins sont déjà nombreux à s’entraîner ensemble à Pittsburgh – le CH n’a que deux joueurs de la LNH à Brossard – et ils sont prêts à s’investir. #Motivés #Impliqués

Bref, je prendrai pour le Tricolore lorsque les matchs reprendront, et je ne leur souhaiterai pas de défaites. Je ne voudrai pas non plus le voir prendre des décisions qui pourraient augmenter ses chances de perdre.

Mais c’est tout de même ce qui risque d’arriver (perdre). Et si ça se produit, l’équipe aura sept chances sur huit de repêcher au neuvième rang. Ça, c’est un super avantage comparativement à un choix dans la deuxième moitié de la première ronde. Trevor Timmins n’a pas une superbe feuille de route dans ces positions-là depuis une dizaine d’années. #Poehling #Juulsen #Scherbak #McCarron #Tinordi #Leblanc

Alors voilà. J’espère voir le CH se rendre le plus loin possible cet été parce que ça nous donnerait un bon vibe rassembleur au Québec et un bon spectacle, mais je sais très bien que ça ne risque pas d’arriver.

Je me croiserai donc les doigts pour que la deuxième loterie nous donne Alexis Lafrenière, même si ça ne risque pas d’arriver ça non plus.

Bref, je m’attends à voir le CH repêcher au neuvième rang – ce qui sera davantage un très bon prix de consolation à mes yeux – et je commence déjà à regarder qui sera disponible à cette position-là.

Yaroslav Askarov?

Ceci étant dit, si jamais les Penguins se font montrer la porte de sortie par les Habs et qu’ils obtiennent Alexis Lafrenière, je vais pleurer fort… et pendant longtemps, hehe.

Mais je pleurerai aussi si jamais Lafrenière vient à Montréal et que le marché québécois le brûle.

Pour l’instant, les fans du Canadien peuvent RÊVER à la Coupe Stanley ET à Alexis Lafrenière. Ça, c’est quand même quelque chose (et ça ne durera pas éternellement). Profitons-en parce que dans deux, trois mois, probablement que le CH n’aura eu ni l’un ni l’autre…

En rafale

– Mike Ribeiro et Patrice Bergeron seront les deux invités de Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre jeudi soir à La poche bleue. Le segment avec Ribeiro risque d’être TRÈS intéressant.

– Les deux villes hôtes (Las Vegas et Toronto?) devraient être connues aujourd’hui ou au pire, demain. Les camps d’entraînement pourraient s’ouvrir le 13 juillet finalement et la saison, débuter aussi tôt que le 30 juillet. Tout ça demeure conditionnel à l’approbation des joueurs bien évidemment (et à la signature d’une nouvelle convention collective?). À suivre.

– Selon Brian Burke, la LNH peut donc s’installer à Vegas (et les MLS et la NBA, en Floride).

– Dire que cette ligue n’a qu’un an! La COVID-19 fait très mal aux circuits professionnels exclusivement canadiens.

– Un Sebrango dans la LNH?

– Nick Kyrgios est (encore une fois) en ta* contre Alexander Zverev. Il n’a pas tort ceci dit.

PLUS DE NOUVELLES