Le nom d’Olli Maatta apparaît dans une liste (et c’est tant mieux)

Ça sent vraiment le (gros) reset du côté de Pittsburgh. Et pour être très honnête avec vous, je pense que le moment est très opportun pour ce genre d’exercice.

Et je ne parle pas de reconstruction car, si l’échange qui serait en place pour Phil Kessel se concrétise avec le Wild, Mike Sullivan aurait, en Victor Rask et Jason Zucker, des pions très intéressants à diriger pour veiller plus tard en séries le printemps prochain.

Le DG des Penguins rachèterait déjà sa bévue de juillet dernier, en envoyant Jack Johnson sous d’autres cieux.

Même en enlevant les salaires de Johnson et de Kessel, Jim Rutherford ne voudraient en rester là et il semble qu’il désire continuer à se donner de la marge de manoeuvre sur sa masse salariale.

C’est là que ça devient intéressant. Depuis quelques semaines, on parle beaucoup des noms de Ryan Callahan, James Reimer, Jake Allen ou Milan Lucic parmi ceux qui sont candidats pour des transactions pour aider les équipes à économiser un peu.

Oui, on parle aussi de Alzner, mais bon.

Ryan Dixon, de Sportsnet, a ajouté dans un texte celui du défenseur Olli Maatta!

Justement, le nom du défenseur a commencé à circuler cet hiver alors qu’une source digne de confiance nous a informé que le Canadien et les Penguins ont discuté d’un pacte qui l’implique.

Plus que jamais, le timing semble être parfait pour l’amener à Montréal. Et Maatta serait un fit parfait pour la brigade défensive Bleu-Blanc-Rouge. Au-delà du fait que la filière finlandaise est de plus en plus grande avec le Canadien…

Maatta est gaucher. Il n’a que 24 ans (bientôt 25, en août). Il a deux bagues de la Coupe Stanley à son actif, il a l’expérience d’un gagnant (aussi sur le plan personnel, lui qui a déjà combattu un cancer). Il est fiable dans sa zone et il est capable de mener des sorties de zone.

Il a le profil d’un joueur qui peut très bien compléter Jeff Petry ou Shea Weber. Un vrai défenseur top-4.

En plus, il ne fait aucun doute que le Finlandais n’est plus le bienvenu à Pittsburgh, lui qui a été envoyé dans les estrades pour les trois derniers matchs de la première ronde éliminatoire face aux Islanders.

Maatta a besoin d’une seconde chance. Ça adonne bien, car le Canadien en a donné une à Max Domi et Tomas Tatar l’an dernier, avec succès.

On se croise les doigts! Si Marc Bergevin réussit à obtenir Maatta, il ne restera qu’à aller chercher un gardien substitut et un attaquant pour remplir le filet adverse!

En rafale

– Le fils de Chris Chelios va poursuivre sa carrière en Chine!

– Cette prolongation de contrat va-t-elle mener au départ de Subban de Nashville?

– Rappel : le Canada dispute sa demi-finale au Championnat du monde en début d’après-midi.

– Kakko continue de démontrer l’étendue de son talent.

PLUS DE NOUVELLES