Nikita Scherbak souhaite revenir dans la LNH

Le parcours de Nikita Scherbak dans la LNH s’est mal conclu, on s’entend. Le Russe a quitté le Canadien dans la tourmente en 2018-2019 en direction de Los Angeles, là où il a passé la majorité de son temps dans la Ligue américaine.

Il a finalement quitté la LNH au profit de la KHL l’an dernier. Il a joué pour deux équipes (Avangard et Traktor) et n’a pas encore joué nulle part cette saison.

Nouvellement père de famille (sa copine québécoise a donné naissance au premier enfant du couple il y a un mois), on ne sait pas trop ce qui attend celui qui est mal entouré. Personne ne semble en mesure de le ramener sur le droit chemin de l’entraînement et des efforts.

Son ancien président chez l’Avangard croit même que sa femme est derrière ses insuccès.

Qu’est-ce qui l’attend pour la suite des choses? Le principal intéressé affirme que son agent a entamé des démarches pour le ramener dans la LNH.

C’est ce qu’affirme Anthony Martineau, qui sortira un long papier ce soir sur le sujet sur le site de TVA Sports.

Vous êtes surpris? Moi aussi.

Après tout, il est clair que sa réputation dans la LNH est entachée de par ses frasques. Cela joue contre lui et il devra accepter un salaire plus modeste pour revenir de ce côté-ci de l’Atlantique.

Mais l’aspect sur lequel je me questionne, c’est de savoir quel rôle il pourrait avoir.

Bob Hartley cherchait à s’en débarrasser dans la KHL. Visiblement, le gars ne suivait pas la cadence. Et ses stats (trois buts en 31 matchs) le démontrent.

À ce point-ci, celui qui n’a aucune utilité dans un rôle de quatrième ligne verra-t-il une équipe se dire qu’il fera mieux que ses trois buts, et ce, dans une ligue plus compétitive? J’en doute.

À moins de convaincre un club qu’il peut exploser offensivement, je ne vois pas. Mais encore là, il devrait démontrer des efforts pour convaincre un club, non?

J’ai bien hâte de voir s’il y aura de l’intérêt.

En rafale

– De l’espoir pour les Jeux olympiques?

– Dossier à suivre pour les amateurs de soccer.

– Qu’en dites-vous?

– À huis clos ou pas?

– En parlant de boxe.

PLUS DE NOUVELLES