Nikita Scherbak serait sur le point de signer un contrat dans la KHL

Nikita Scherbak a connu une drôle de saison, avouons-le. Il a entamé la saison avec le Canadien, mais n’a joué aucun match avant le 31 octobre… avec le Rocket.

Scherbak était constamment laissé de côté par Claude Julien et il a été prêté sous forme de conditionnement au Rocket. Il aura disputé cinq matchs avec le club-école du Canadien, récoltant un but … et une blessure.

Il a été rappelé le 14 novembre, mais il n’a pas plus joué avec le CH. Le 2 décembre, il a été réclamé au ballottage par les Kings.

Scherbak a disputé huit matchs avec sa nouvelle équipe avant d’être soumis à nouveau au ballottage, d’être ignoré par les 30 autres équipes et d’être envoyé à Ontario dans la Ligue américaine. Il y a terminé la saison avec 11 points en 23 rencontres… et un différentiel de moins-10.

Le Reign d’Ontario disputera son dernier match de la saison ce soir face au Heat de Stockton. L’équipe est déjà assurée de terminer la saison au dernier rang de la Pacific Division. Elle ne participera pas aux séries.

Puisque le contrat d’entrée de Scherbak se terminera en juin et que je ne crois pas que les Kings se presseront à dérouler le tapis rouge à Scherbak, ce dernier a visiblement pris une décision importante pour la suite de sa carrière : Il jouera dans la KHL l’an prochain.

Scherbak, un ancien premier choix du Canadien de Montréal, n’aura disputé que 37 matchs dans la LNH.

Avec Bob Hartley

Selon Andrew Zadarnowski (EOTP et TSN690), Scherbak signera donc au cours des prochains jours un contrat avec l’Avangard Omsk, l’équipe dirigée par Bob Hartley qui entamera la finale de la Coupe Gagarine samedi.

Est-ce que Bob Hartley sera encore l’entraîneur de l’Avangard la saison prochaine? On peut en douter…

Lorsqu’il a accepté de coacher dans la KHL, il a hérité d’une équipe de milieu de peloton que l’on disait très loin des équipes contender. Cette équipe-là se bat présentement pour mettre la main sur le grand trophée de la KHL…

Lorsqu’il est allé en Suisse, Hartley a remporté le grand championnat à sa première année derrière le banc et il s’est ensuite vu offrir le poste d’entraîneur-chef des Flames de Calgary. Avec les Sabres, les Kings (McLellan?), les Oilers, les Sens et les Ducks qui se cherchent un nouvel entraîneur, j’ose croire que Bob Hartley sera au coeur de quelques discussions dans la LNH.

Mais si jamais Hartley décide de rester à Omsk, il multipliera probablement son taux de cheveux blancs par dix à coacher Scherbak. Hartley aime les gars travaillants, rassembleurs et à l’éthique irréprochable…

Pendant ce temps, Laurie Legault, la copine de Scherbak, se demande sûrement si elle suivra son amoureux en Russie. Montréal, c’était cool… Los Angeles, c’était vraiment cool

Mais Ontario et la Russie, c’est différent, mettons…

En rafale

– 125 000 $! Wow! Félicitations Alexis!

– La KHL aurait donc perdu son meilleur joueur ce matin… et récupéré Nikita Scherbak. #PerdreAuChange

– Les partisans du Canadien auront des attentes plus élevées la saison prochaine.

– Très mauvaise nouvelle pour l’Impact et ses partisans.

PLUS DE NOUVELLES