Nicklas Backstrom a décidé de se représenter lui-même (sans agent)

Bien peu sont ceux qui sélectionnent Nicklas Backstrom parmi les 15 premiers choix d’un pool. Peu de spécialistes parlent de lui, si l’on compare à son partenaire (Alex Ovechkin) depuis la campagne 2007-08. Pourtant, celui qu’on surnomme Backy est l’un des meilleurs centres du circuit depuis une décennie. Ajoutons à cela qu’il est, à mes yeux, le meilleur passeur de la LNH depuis qu’il a amorcé sa carrière professionnelle en Amérique. Le numéro 19 évolue dans l’ombre de son capitaine Alexander Ovechkin, mais dîtes-vous une chose, Backstrom est l’un des acteurs principaux des Caps et c’est lui qui alimente le plus régulièrement son capitaine. Une force silencieuse.

Tout ce brouhaha afin d’indiquer deux choses : Backstrom écoule la dernière année de son contrat actuel (10 ans et 67 millions de dollars) et il se représente lui-même dans une année aussi IMPORTANTE pour la suite de sa carrière. Puis, disons qu’à seulement 6,7 millions de dollars en moyenne par campagne, il demeure (encore) toute une aubaine. On en parle peu, mais un centre de sa trempe, qui a cumulé 891 points en 918 rencontres, devrait empocher pas mal plus que ça… Mais, l’athlète à maintenant 32 ans, il adore Washington, donc il ne risque pas d’obtenir un salaire de 9 ou 10 millions par saison.

Soulignons que l’ailier figure au sommet des passeurs dans l’histoire des Capitals de Washington avec un total de 656 mentions d’aide.

Le Suédois se représente seul, donc sans agent (lui qui a négocié ce contrat-ci se nomme Marc Levine) et pendant une saison plus « difficile », mais il a déjà ouvert un canal de discussion avec l’organisation. C’est Elliotte Friedman qui a rapporté cette nouvelle à ce sujet.

«On me dit que Backstrom a entamé des pourparlers avec les Capitals sans agent. J’ai essayé cela une fois, ça n’a pas très bien marché pour moi. Je pense que ça serait probablement un bon signe pour le joueur et l’équipe s’ils pensent pouvoir réaliser quelque chose ensemble. » – Friedman

Peut-être que Backstrom souhaite sauver le pourcentage de la commission vers l’agent, mais il devient impliqué émotivement dans les discussions, car on lui parle directement. Avec un agent, c’est plus « froid, distant et rationnel ». Vous n’avez qu’à penser à Andrei Markov, qui se représentait seul lors de ses dernières négociations avec Marc Bergevin. C’est là qu’il a quitté le Canadien de Montréal.

En rafale

L’histoire de Mike Babcock incluant Mitch Marner était vraie.

– Michael Hutchinson a été rappelé par les Maple Leafs de Toronto.

– Ça ne va vraiment pas bien pour The Ghost.

– Très cute!

– Voici les trois astres de la semaine au sein de la LNH.

PLUS DE NOUVELLES