Nick Suzuki : Trois passes primaires, le sommet, un record et une série égale demain?

Nick Suzuki et le Storm de Guelph ne doivent jamais être comptés pour battus. Même au sol, avec un compte de 8, ils doivent encore prêt pris au sérieux.

Ils ont comblé des déficits de 0-3 et 1-3 afin d’atteindre la finale de la OHL.

Hier, avant le match #3, ils tiraient de l’arrière 2 à 0 face à une équipe qui n’avait toujours pas perdu un seul match éliminatoire cette année (fiche de 14-0 des 67’s).

Et devinez quoi? Nick Suzuki, MacKenzie Entwistle, Sean Durzi, Alexey Toropchenko et Issac Ratcliffe ont pris les choses en main pour combler l’écart dans la série. Victoire de 7 à 2 devant les partisans à Guelph

Les 67’s n’ont donc pas su battre le record de la OHL (15 victoires consécutives en séries).

Le Storm a dominé 36 à 20 au chapitre de tirs au but. Suzuki a complété la rencontre avec trois mentions d’aide, un différentiel de plus-4, trois tirs au but et une efficacité de plus de 50 % au cercle des mises au jeu.

On peut voir les trois mentions d’aide primaires de Suzuki dans cette vidéo.

Non seulement Suzuki est-il ce matin le meilleur pointeur de la OHL en playoffs, mais il est aussi le meilleur pointeur de tout le junior canadien (devant un autre espoir du Canadien).

Suzuki a égalé le record du nombre de points en séries dans l’histoire du Storm, un record détenu par Martin St-Pierre. Tout ce qu’il touche se transforme en or depuis le début des séries.

Suzuki connaît une saison tout simplement incroyable.

Même André Tourigny, l’entraîneur-chef des 67’s, ne sait pas comment arrêter un joueur comme Suzuki.

L’excellent jeu de Suzuki fait des curieux aux quatre coins de la LNH présentement.

Dire que c’est Craig Rivet qui indirectement aura amené Suzuki dans l’organisation du Canadien… #Trade #Pacioretty

À noter que le match #4 entre le Storm et les 67’s sera disputé demain soir à Guelph. Est-ce que la série sera égale 2 à 2 dans 36 heures?

Et l’an prochain, il jouera où Suzuki? #Laval? #Montréal?

En rafale

– Tomas Plekanec est de retour à Montréal.

– La classe d’Alain Vigneault.

– Une victoire qui a rapporté beaucoup à Cale Makar!

– Quelle saison décevante!

– Auger-Aliassime a-t-il des chances?

PLUS DE NOUVELLES