Nick Cousins peut jouer à toutes les positions et dans toutes les circonstances

Les partisans du Canadien ont vu leur équipe rater les séries par trois petits points la saison dernière. Ils espéraient voir Marc Bergevin améliorer l’équipe durant l’entre-saison afin d’augmenter ses probabilités de participer aux séries en 2019-20.

Mais le Canadien forme-t-il une meilleure équipe après ses moves estivaux? Dur à dire… certains départs ont eu lieu et on ne peut même pas être certain qu’il y a eu assez d’arrivées pour les combler complètement. Peut-on vraiment conclure que l’équipe s’est améliorée, alors?

Ben Chiarot est un fort et gros défenseur gaucher qui prendra de grosses minutes. Avec Mete et Reilly, ça ne fera pas mal au côté gauche de la brigade défensive. On ne devrait pas s’ennuyer de Jordie Benn. #GoodFit

Quant à Nick Cousins, il sera un peu le nouveau Andrew Shaw… le Shaw 2.0. Mais sera-t-il vraiment meilleur et plus efficace que Shaw?

Cousins a avoué vouloir miser sur sa polyvalence afin de plaire à ses nouveaux patrons et à ses nouveaux partisans.

Max Domi, qui l’a côtoyé en Arizona, est déjà convaincu que Cousins va être très apprécié à Montréal.

Cousins est d’abord et avant tout un joueur de centre gaucher qui peut toutefois jouer autant à l’aile droite qu’à l’aile gauche. Il ne gagne pas 50 % de ses mises au jeu alors c’est peut-être à l’aile qu’il aidera le plus le CH.

Cousins ne sait toujours pas où Claude Julien daignera l’utiliser, mais il ne s’en fait pas avec ça. Il peut jouer à toutes les positions (en attaque, bien évidemment).

Il a avoué à La Presse hier soir n’avoir aucune préférence.

« Il y a des bons et des moins bons côtés à toutes les positions, mais moi, j’irai où on me dira d’aller. » – Nick Cousins

Avant la brève discussion précédant son embauche, il ne savait rien de l’intérêt du Canadien à son endroit.

Était-il le plan C ou D de Marc Bergevin? Ça se peut fort bien…

Le nouveau #25 des Habs est conscient qu’il y aura énormément de compétition lors du prochain camp d’entraînement et qu’il devra prouver qu’il mérite d’entamer la saison dans la LNH (et non à Laval).

Drouin, Tatar, Gallagher, Byron, Domi, Danault, Weise, Weal, Peca, Thompson, Cousins, Kotkaniemi, Poehling, Varone, Lehkonen (RFA), Armia (RFA), Suzuki, McCarron (RFA) et peut-être même Hudon (RFA)… il y aura effectivement beaucoup de compétition, surtout sur le bottom six, en septembre.

Cousins, qui dit carburer à la pression et à la compétition, espère que sa polyvalence jouera en sa faveur. On raconte qu’il peut même aider sur le power play… et il est réputé pour son trash talk!

« Je sais que je suis un gars qui joue toujours la pédale au fond, et je n’arrête jamais. » – Cousins

On risque de l’apprécier à Montréal… sans toutefois savoir dans quel rôle encore!

Ceci dit, on aurait certes préféré un joueur évoluant un peu moins polyvalent capable d’évoluer sur le top six (qu’un joueur polyvalent jouant sur le bottom six), mais bon…

La saison dernière, Cousins n’a pas vraiment été utilisé en infériorité numérique (mais il dit être capable d’y jouer) et il a obtenu pas moins de 27 points. Par contre, les Coyotes n’ont pas voulu lui donner d’offre qualificative et il a atteint l’autonomie complète.

En rafale

– Les Coyotes veulent vraiment miser sur Phil Kessel!

– Vladimir Guerrero Jr a volé la vedette lors du concours de circuits de la MLB hier… mais sachez qu’en Corée, on a le concours de bunts. Wow!

– Place au mercato d’été dans la MLS. Assistera-t-on à un grand coup à Montréal? Au départ de Piatti? À une acquisition en provenance de Bologne?

– L’Impact doit retrouver le chemin de la victoire. Et ce serait bien que ce soit ce samedi!

– Samuel Piette et l’Impact discutent beaucoup présentement. #Prolongation #Contrat

PLUS DE NOUVELLES