Négociations été 2020 : Phillip Danault et le CH étaient à 750 000$ par année

Depuis quelques mois, les négociations entre Phillip Danault et le Canadien sont au coeur de l’actualité. Après tout, depuis que le public a appris que le joueur avait refusé 30 millions de dollars pour jouer à Montréal à long terme, la chaleur est sur lui.

Et comme il ne livre pas la marchandise cette saison, la chaleur est absolument sur lui en ce moment.

Avec de telles performances et un plafond salarial qui ne montera pas, Danault se retrouve dans une position où le Canadien ne peut absolument plus lui offrir la même chose que cet été/automne.

Parlons-en, des négociations de la saison morte. Selon Elliotte Friedman, le Canadien et le clan de Phillip Danault étaient à 750 000$ par année l’un de l’autre au cours de la saison morte.

750 000$, sous la nouvelle réalité salariale du Canadien, est un gros montant. C’est un gros écart pour un joueur qui n’a pas mieux joué sous les ordres de son nouvel entraîneur.

C’est une grosse marge pour un gars qui, qu’on le veuille ou non, n’a pas encore trouvé le fond du filet cette saison.

Peu importe le montant de base proposé par Marc Bergevin, on doit soustraire plusieurs centaines de milliers de dollars annuellement à l’offre qu’il sera en mesure de lui faire aujourd’hui – ou à la fin de la saison.

Résultat? Danault devra forcément aussi réviser son offre à la baisse parce que sinon, trouver un terrain d’entente sera carrément impossible.

Malheureusement pour lui, il n’arrive pas à profiter du fait que Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki connaissent des moments plus difficiles. Le but de l’avoir était de lui permettre de se lever pour compenser si les jeunes n’y arrivent pas… mais Danault ne le fait pas.

Qu’est-ce qui attend Danault? Difficile à dire… mais un second souffle sous Dominique Ducharme, qui l’a réuni avec ses compagnons habituels, aiderait sa cause.

En rafale

– Qu’en dites-vous?

– Vraiment, Zlatan?

– Je veux tellement le voir marquer!

– Jeff Skinner ne veut pas quitter Buffalo… mais il veut jouer.

– Bonne nouvelle à Saint-Louis.

PLUS DE NOUVELLES