Mikhail Sergachev : voici l’offre hostile qui lui ferait quitter Tampa Bay

Le Lightning de Tampa Bay n’a pas été en mesure de libérer du salaire pour l’instant. Le problème, c’est que l’équipe a environ 4.5 millions de dollars sous le plafond, mais n’a que 15 gars sous contrat. On parle de 10 attaquants, trois défenseurs et deux gardiens.

À l’attaque, Anthony Cirelli a besoin d’un contrat et le Lightning devra aller chercher au moins un autre gars pour en avoir 12. Et à la défense, c’est pire : seuls Victor Hedman, Ryan McDonagh et Braydon Coburn sont les seuls joueurs sous contrat. L’équipe devra donc signer les RFA Erik Cernak et Mikhail Sergachev… en plus d’au moins un gars pour compléter le top-6.

Et tout ça avec 4.5 millions de dollars? C’est impossible. Littéralement.

C’est ce qui explique pourquoi il y a 1000 rumeurs qui émanent de Tampa. Il est cependant étonnant de voir qu’aucun joueur n’a plié bagage puisque Julien BriseBois n’a aucune marge de manœuvre.

C’est ce qui nous amène à Mikhail Sergachev. Comment le DG du Lightning arrivera-t-il à signer son défenseur? Je ne sais pas – et lui non plus, probablement.

Et quand on sait que les chances de voir une offre hostile être déposée cette année sont bonnes, il ne faudrait pas s’étonner de voir le défenseur quitter via une offre hostile.

Après tout, si l’ancien premier choix du CH devait signer un contrat de sept ans pour huit millions de dollars par année, le Lightning le laisserait quitter. Pourquoi? Parce qu’il ne pourrait pas le faire entrer sous le plafond, mais aussi parce que BriseBois ne donnera pas plus d’argent à Sergachev qu’à son défenseur étoile Hedman.

C’est ce qu’affirme Pierre McGuire.

Sachez aussi qu’un contrat de sa trempe coûterait quatre choix de premier tour. C’est trop cher. Mais sur cinq ans, un contrat de 8 M$ coûterait un premier, un deuxième et un troisième choix.

Tampa pourrait donc utiliser ces choix pour les donner à des clubs pour prendre leurs gros salaires, non?

Le Lightning ne veut pas laisser partir son jeune, c’est clair. Ceci dit, le club est dans le trouble et si une équipe lui force la main, il n’aura pas le choix de la laisser partir.

Et pour ce que ça vaut, je ne vois pas le CH être ce club-là. Après tout, ce n’est pas la priorité et l’argent n’est pas un aussi gros problème qu’à Tampa, mais ce ne serait pas logique pour Marc Bergevin.

En rafale

– Un premier cette saison pour l’espoir du CH.

– Quelles équipes ont de la pression? [Yahoo]

– Quelles équipes ne doivent pas surpayer? [Sportsnet]

– Les Padres auront la chance de se reprendre.

– Quel joueur il deviendra.

PLUS DE NOUVELLES